Archives mensuelles : juin 2011

Ti-Coca & Wanga-Nègès au Canada

Coca pochetteLe 7 juillet prochain, Ti-Coca & Wanga-Nègès partira à la découverte du Canada. Après plus de vingt de carrière et des dizaines de tournée, c’est la première fois que les troubadours haïtiens joueront dans ce pays nord-américain.

La tournée se déroulera principalement dans des festivals de la partie Ouest du pays, dans les provinces de Alberta et de Colombie britannique, après un passage en Ontario.

Les dates de la tournée sont les suivantes :
8-10 juillet : Sunfest – London (Ontario)
14 juillet : Harrison Folk Music Festival (Colombie britannique
16-17 juillet : Vancouver Folk Music Festival (Colombie britannique)
21-23 juillet : Calgary Folk Music Festival (Alberta)
30 juillet-1er août : Canmore Folk Music Festival (Alberta)
5-6 août : Edmonton Folk Music Festival – Edmonton

OIFCette tournée est réalisée conjointement par Caracoli et Accords Croisés, avec le soutien de l’Organisation Intergouvernementale de la Francophonie.
Le groupe sera de retour à Port-au-Prince le 9 août.

Réunion avec le comité d’administration de l’Orchestre Septentrional d’Haïti

SeptenjuinDu vendredi 17 au dimanche 19 juin, Caracoli s’est réuni avec le comité d’administration de l’Orchestre Septentrional d’Haïti, au local du Feu Vert Night Club, au Cap Haïtien, pour préparer les prochaines activités de l’Orchestre, parmi lesquelles le lancement en Haïti du nouveau CD Pi Douvan.

Chaque jour, après les répétitions, le comité d’administration s’est retrouvé pour discuter les priorités de l’Orchestre et la stratégie à mettre en place pour sa représentation en Haïti, notamment à Port-au-Prince, et sur la scène internationale.

De grands rendez-vous ont été programmés, parmi lesquels des ventes-signatures du nouvel album à travers le pays, la participation à « Musique en Folie » ou encore la représentation de l’Orchestre au Salon international du WOMEX, en octobre 2011.

Une réunion de suivi a été prévue pour le mois de juillet.

A suivre …

Plus d’info:
Orchestre Sepentrional d’Haïti
Septent sur Facebook

Lancement du réseau de diffusion artistique

EWAWBIA l’initiative de Caracoli, une première tournée artistique aura lieu entre le 26 juin et le 3 juillet prochain, qui regroupera plusieurs institutions vouées à la culture : elle sera la première pierre pour la constitution d’un réseau de diffusion artistique au niveau national.

Après le tremblement de terre de janvier 2010, les premières actions en direction du secteur artistique ont été nécessairement liées à l’urgence : soutien direct aux artistes, remplacement du matériel perdu, opérations de solidarité internationale, etc. Dans ce cadre-là, le Centre culturel du Brabant Wallon, en Belgique, avec l’aide de WBI (Wallonie-Bruxelles International), a été particulièrement dynamique : il a soutenu de manière variée et répétée partie des artistes qui avaient été sélectionnés dans le cadre de la manifestation EWA Ayiti, initialement prévue pour septembre 2010. Après un an, l’existence du fonds EWA, géré par la FOKAL, permet de déployer de nouvelles actions en direction du secteur culturel.

Caracoli, bénéficiaire du fonds, a choisi de travailler à la constitution d’un réseau de diffusion artistique dans l’ensemble du territoire national. Ce projet part d’un double constat : d’une part, l’offre culturelle en Haïti est fortement centralisée dans la ville de Port-au-Prince, où le manque d’espaces adéquats a été accentué par le tremblement de terre ; d’autre part, certaines institutions oeuvrent déjà dans les différents départements du pays, souvent de manière isolée. Le projet consiste donc, dans un premier temps, à établir une sorte de cartographie culturelle de l’ensemble du territoire national, pour redistribuer, à moyen ou long terme, une partie de l’offre artistique, en mutualisant les moyens des différents opérateurs et en sollicitant des aides conjointes.

Pour cette première tournée, grâce au fonds EWA, plusieurs institutions accueillent les troubadours Ti-Coca & Wanga-Nègès :
– Centre Socio-culturel Rasin Lespwa (RALE), Darbonne/Léogane (dimanche 26 juin / 4hpm)
– Centre Culturel Brésil-Haïti Celso Ortega Terra, Pétion-ville (vendredi 1er juillet / 6hpm)
– Centre d’initiative communale de Kenskoff (samedi 2 juillet / 4hpm)
– Ecole de musique de Sainte-Trinité (Chapelle de Quisqueya à Delmas 75 – dimanche 3 juillet / 4hpm )

Cette première tournée facilitera la rencontre des différents partenaires et constituera un premier test sur le terrain. La seconde tournée devrait avoir lieu à la rentrée 2011.

Les institutions culturelles désireuses d’intégrer le réseau sont invitées à se faire connaître.

Informations :
– Réseau de diffusion artistique : Caracoli / Pascale Jaunay – tel : 34 68 42 99 / email : pascalejaunay@hotmail.com / web : www.caracolihaiti.com
– Centre Socio-culturel Rasin Lespwa (RALE), Darbonne/Léogane : Maxandre Bien-Aimé – tel : 38 81 65 06 / email : rasinlespwa@yahoo.fr / web : http://rasinlespwa.blogspot.com/
– Centre Culturel Brésil-Haïti Celso Ortega Terra, Place Boyer, 168 – Pétion-Vile, à l’angle des rues Darguin et Goulart : tel : 37 47 38 83
– Centre d’Initiatives Communal de Kenscoff, Route Mevs #9, Kenscoff, Haiti – Tel : 2813-0758 – email : infos.cick@gmail.com / web : www.gafe-haiti.org/
– Ecole de musique de Sainte-Trinité, 2, angle rues Lamarre et Moise, Pétion Ville – Tel : 3866-9781 / 2514 1119

FokalCentreBW

Formation avec Management avec l’association culturelle Tamise dans le cadre du concours Katye Pa M

FormationKatyePaMA la demande de l’association Tamise, Pascale Jaunay / Caracoli a donné une formation sur le management aux finalistes du concours Katye Pa M.

La formation s’est déroulée sur trois jours.
Le premier jour, une méthodologie a été définie : cinq aspects ont été distingués dans chaque projet musical, qui, classés par ordre de préférence, déterminent les priorités de l’ artiste, et la stratégie que le manager doit développer en fonction des avantages et des désavantages que possède l’artiste pour atteindre son but.
Le deuxième jour, les participants ont présenté leur propre projet, qui a été analysé en groupe. Les avantages et les désavantages de chacun ont été mis en lumière ; des pistes de travail ont été signalées, ainsi que des solutions pratiques.
Le troisième jour a laissé place à une série de questions-réponses sur la méthodologie exposée les jours précédents ainsi que sur différents points liés à des connaissances spécifiques et aux pratiques professionnelles.

TamiseEspérons que, après ces trois jours de formation, les jeunes artistes de Katye Pa M se sentent plus conscients du travail à fournir, et mieux armés pour atteindre leurs objectifs !

Plus d’info:
Tamise