Archives mensuelles : janvier 2012

Jazz au Cap Haïtien avec l’Orchestre Septentrional d’Haïti

SeptenRivertoRiverL’Orchestre Septentrional d’Haïti a été invité par l’Ambassade des Etats-Unis à Port-au-Prince à se produire en première partie du groupe de jazz américain Jed Levy Quartet, le mercredi 25 janvier 2012, sur la place de la Cathédrale du Cap Haïtien, à 5hpm.

Si l’Orchestre est davantage connu pour faire danser les Haïtiens dans ses tournées sur le territoire national ou dans la diaspora, on peut se souvenir qu’à l’époque de sa fondation, en 1948, la musique jazz, à la mode dans le monde entier, portait aussi son influence sur la musique haïtienne. Elle a d’ailleurs inspiré le format de l’Orchestre, semblable aux big bands de jazz avec leurs lignes de saxophones, trompettes, trombones et leur section rythmique.

Plus récemment, invité à se produire dans différents festivals de jazz des Etats-Unis et du Canada, en juillet 2010, l’Orchestre Septentrional d’Haïti a intégré dans son répertoire de nouveaux morceaux, issus des musiques populaires haïtiennes ou étrangères, auxquels il a apporté des arrangements très jazzy : Yoyo, Les gens du Nord, Agaou, etc. C’est ce répertoire, que l’Orchestre avait présenté à la soirée poésie du Festival River to River (NYC, Juillet 2010), qui sera joué le mardi 25 janvier 2012 pour le public capois.

Il faut préciser que depuis 2008, le directeur musical de l’Orchestre n’est autre que Nikol Levy, pianiste qui allie à sa formation classique, une excellente connaissance du jazz et une longue expérience dans la musique populaire haïtienne, au sein de Phase One, System Band ou Sakad. Il est aussi le directeur de Govi, groupe rasin-jazz, composé d’un certain nombre de musiciens de Septen, et le compositeur de la méringue “La Capoise” parue sur le dernier CD de l’Orcheste, “Pi Douvan” où l’on retrouve le succès “Li gen dwa”.

Alors, méringue classique, musique jazz, konpa nouvelle génération, quel autre orchestre de bal pourrait relever ce défi musical ?

Sur le net:
E-Karbe : Jazz au Cap Haïtien avec l’Orchestre Septentrional d’Haïti
Le Matin : Jazz : l’Orchestre Septentrional en concert au Cap Haïtien
– Le Nouvelliste : Jazz au Cap Haïtien avec l’Orchestre Septentrional d’Haïti
Haïti Libre : Le groupe Jed Levy Quartet et l’Orchestre Septentrional d’Haïti au Cap Haïtien
Radio Télévision Caraïbes : Jazz : l’Orchestre Septentrional en concert au Cap Haïtien
Tipiti.biz : Le groupe « Jed Levy Quartet » et l’Orchestre Septentrional en concert au Cap Haïtien

Une dizaine de professionnels de la musique attendus en Haïti dans le cadre du projet « Réseau de festivals de musique ACP »

Après plusieurs escales en Afrique (Burkina Faso, Cap Vert, Gabon, Tanzanie), en Europe (Danemark), dans l’Océan Indien (Réunion) et dans le Pacifique (Vanuatu), c’est Haïti qui a été choisi pour représenter la Caraïbe dans le cadre du projet “Réseau de festivals de musique ACP” (Afrique, Caraïbes, Pacifique), du 29 au 31 janvier prochain.

La directrice de Zone Franche, l’association française qui pilote le projet déclare : “Nous sommes tout particulièrement heureux de mener les actions du projet prévues dans la Caraïbe en Haïti, pays dont la richesse musicale reste à découvrir pour beaucoup de professionnels de la musique à l’étranger. Deux ans après le drame qui a touché le pays, nous espérons ardemment que ces journées contribueront au renforcement et à la dynamisation du secteur musical local. Nous remercions nos partenaires en Haïti. Leur enthousiasme et leur implication laissent présager des échanges riches dans un environnement favorable.”

De son côté, Milena Sandler de la Fondation Haïti Jazz souligne: “La Fondation Haïti Jazz est très heureuse d’accueillir et de coordonner la réalisation de ce projet en Haïti qui est en totale adéquation avec nos objectifs de structuration du secteur et de promotion de la musique d’Haïti”.

Une dizaine de professionnels étrangers, venus de la Caraïbe (Barbade, Belize, République Dominicaine, Ste Lucie), d’Europe (Allemagne, France, Grande Bretagne) et d’Afrique (Cap Vert), séjourneront en Haïti pour mieux connaître l’industrie de la musique haïtienne, et pour échanger avec les vingt cinq participants locaux qui ont été sélectionnés par les partenaires du projet, la Fondation Haïti Jazz, Caracoli et l’Institut Français en Haïti.

Au programme, les professionnels étrangers pourront assister aux derniers jours de la sixième édition du Festival International de Jazz de Port-au-Prince, à l’hôtel Karibe, à la FOKAL, au Quartier Latin ainsi qu’à la clôture au Parc Historique de la Canne à Sucre.

Ils interviendront ensuite pendant les journées de rencontre accueillies par l’Institut Français en Haïti (ces journées se déroulent à portes fermées avec les participants préalablement sélectionnés). Les discussions porteront sur des questions diverses telles que celles de droits d’auteur, du marché des musiques du monde, de la diffusion numérique des oeuvres ou encore des réseaux professionnels existants dans la Caraïbe.

Les professionnels étrangers attendus sont les suivants:
– Laurence Aloir, journaliste musique du monde, RFI (France)
– Marie-Agnès Beau, formatrice en développement musical international et digital (France / Grande Bretagne)
– Christoph Borkowsky, président de Piranha / WOMEX – World Music Expo (Allemagne)
– Philippe Conrath, directeur festival Africolor (France)
– José Da Silva, manager, directeur du label Lusafrica (France / Cap Vert)
– Ivan Duran, producteur, label Stonetree (Belize)
– Lynden Leonce, festival Jazz in the South (Sainte Lucie)
– Roldan Marmol, musicien, conseiller de la Red Dominicana de Culturas Locales (République Dominicaine)
– Christine Semba, directrice de l’association Zone France (France)
– Erica Smith, directrice de la Société des Droits des Compositeurs, Auteurs et Editeurs – COSCAP (Barbade)

Ils seront rejoints par les membres du collectif Caribbean Network for Kreyol Creative Industries qui fédère les territoires ayant la langue créole en commun (Martinique, Guyane, Haïti, Guadeloupe, Sainte-Lucie, la France hexagonale et tout récemment La Dominique).

Le projet “Réseau de festivals de musique ACP” (Afrique, Caraïbes, Pacifique) est porté par la Fondation Haïti Jazz, en collaboration avec Caracoli et l’Institut Français en Haïti. Il est soutenu par le programme d’appui aux industries culturelles ACP, programme du Groupe des Etats ACP financé par l’Union Européenne.

Sur le net:
Alterpresse : Le projet « réseau de festivals de musique ACP » fait escale à Port-au-Prince
Infohaiti.net : Une dizaine de professionnels de la musique attendus en Haïti dans le cadre du projet « Réseau de festivals de musique ACP« 
Haïti Libre : Haïti choisi pour représenter la Caraïbe au «Réseau de festivals de musique ACP»
Le Matin : Une dizaine de professionnels de la musique attendus en Haïti
Le Nouvelliste : Une dizaine de professionnels de la musique attendus en HaïtiLe Nouvelliste : Une dizaine de professionnels de la musique attendus en Haïti
Le Matin : Réseau de festivals de musique ACP : pour des échanges fructueux en Haïti

Logo rencontres ACP

Un programme pour jeunes guitaristes en hommage à Frantz Casséus

Frantz CasseusLe programme Frantz Casséus pour jeunes guitaristes sera lancé le vendredi 13 janvier 2011 à 11h30, à l’Ecole Sainte Trinité de Port-au-Prince (cour arrière de la Cathédrale Ste Trinité, 103 angle rues Pavée et Mgr. Guilloux).

Rendu possible grâce à la collaboration de Haitiana Music Company, Caracoli et l’Ecole de Musique Sainte Trinité, ce programme a été conçu à l’initiative du guitariste américain Marc Ribot.

Marc Ribot est un musicien de renommée internationale, très actif sur la scène new-yorkaise et reconnu pour sa virtuosité et son éclectisme. En trente ans de carrière, il a réalisé 19 disques à son nom (dont un album consacré aux œuvres du guitariste haïtien Frantz Casséus) et accompagné d’innombrables musiciens vedettes dans des registres différents, tels que Tom Waits, Marianne Faithful, Caetano Veloso ou Alain Bashung.

En souvenir de Frantz Casséus, qui avait été son professeur de guitare classique, il a souhaité créer en Haïti un programme pour jeunes guitaristes haïtiens, à travers la compagnie Haitiana Music.

Fondée au début des années 90, dans le New Jersey, par Mme Harriet Ribot, mère de Marc et amie proche de Frantz Casséus, la compagnie Haitiana Music a pour but de divulguer les compositions et de préserver l’héritage culturel du compositeur haïtien et guitariste classique Frantz Casséus. A cet effet, elle s’efforce d’imprimer les œuvres de Frantz Casséus et de les rendre accessibles aux guitaristes classiques du monde entier (le nouveau recueil des œuvres complètes de Frantz Casséus est attendu aux éditions Chanterelle pour 2012). Bien qu’il ne s’agisse pas d’une entité sans but lucratif, la compagnie Haitiana Music supporte les efforts de divulgation de la musique de Frantz Casséus et, plus généralement, de préservation du patrimoine musical lié à la guitare classique haïtienne, en Haïti et à travers le monde.

Le programme Frantz Casséus pour jeunes guitaristes se propose ainsi de soutenir l’enseignement de la guitare classique pour les jeunes haïtiens et de maintenir vivant le souvenir de Frantz Casséus.

Considéré comme le père de la guitare classique haïtienne, dont il a divulgué le répertoire sur les scènes internationales, Frantz Casséus est né à Port-au-Prince, en 1915. Il apprend la guitare en autodidacte, puis adapte les différents rythmes vodou au jeu de la guitare. Après avoir joué en Haïti et en Amérique Latine dès 1941, il fait ses débuts à New York en 1951 : il aurait été le premier artiste noir à jouer de la guitare classique au Carnegie Hall, en 1956. Il est aussi connu pour avoir accompagné Harry Belafonte pendant quelques années, et pour avoir composé pour lui la chanson « Mèsi Bondye » qui a fait l’objet de multiples reprises. Il est décédé aux Etats-Unis en juin 1993.

Le programme qui porte son nom débutera le lundi 9 janvier 2012. Il est accueilli par l’Ecole de Musique Sainte Trinité, qui participe également à sa mise en œuvre en apportant l’espace, une partie de l’équipement et les frais liés à la coordination.
Pendant 3 ans, le programme accompagne 30 enfants dans l’apprentissage de la guitare classique, enfants de l’école primaire de Sainte Trinité et enfants issus des écoles publiques de la ville.

Caracoli assure la coordination entre Haitiana Music Company et l’Ecole de Musique de Sainte Trinité.
Des financements complémentaires sont recherchés pour poursuivre et développer le programme.

Le programme Frantz Casséus pour jeunes guitaristes haïtiens sera inauguré à l’Ecole Sainte Trinité (cour arrière de la Cathédrale Ste Trinité, 103 angle rues Pavée et Mgr. Guilloux) le vendredi 13 janvier 2011 à 11h30.

Plus d’info:
Discographie de Frantz Casséus chez Folkways Records
– site de Marc Ribot/

Sur le net :
Haïti Libre : Enseignement de la guitare classique pour jeunes Haïtiens
E-Karbe : Un programme pour jeunes guitaristes en hommage à Frantz Casséus
Le Matin : Un programme pour jeunes guitaristes en hommage à Frantz Casséus
Le Nouvelliste : Un cours de guitare classique en mémoire de Frantz Casséus

Logo SteTrinite_Caracoli

Haïti accueille le projet « Réseau de festivals de musique ACP »

Du 28 au 31 janvier 2012, Haïti accueillera le projet “Réseau de festivals de musique ACP” (Afrique, Caraïbes, Pacifique). Piloté par l’association française Zone Franche, réseau des musiques du monde, le projet vise à développer les filières musicales autour des festivals partenaires dans l’espace ACP. Ce projet est soutenu par le programme d’appui aux industries culturelles ACP, programme du Groupe des Etats ACP financé par l’Union Européenne.

Après plusieurs escales en Afrique (Burkina Faso, Cap Vert, Gabon, Tanzanie), en Europe (Danemark), dans l’Océan Indien (Réunion) et dans le Pacifique (Vanuatu), c’est Haïti qui a été choisi pour représenter la Caraïbe.

Les rencontres professionnelles auront lieu à Port-au-Prince du 28 au 31 janvier 2012, relayées par la Fondation Haïti Jazz, organisatrice du Festival International de Jazz de Port-au-Prince, en partenariat avec Caracoli et l’Institut Français en Haïti. Une quarantaine de professionnels de la musique haïtiens se retrouveront pour rencontrer leur homologues étrangers lors d’ateliers visant à renforcer l’échange d’expertise et la mise en réseau ou des show cases qui présenteront la variété des musiques haïtiennes.
Parmi les professionnels étrangers attendus, on compte José Da Silva, manager de la chanteuse capverdienne récemment disparue, Cesaria Evora, Philippe Conrath, directeur du festival Africolor, Christoph Borkowsky, président du WOMEX – World Music Expo ou encore Lynden Leonce du festival Jazz in the South de Sainte Lucie.
Le programme détaillé des rencontres sera fourni ultérieurement.

Sur le net:
Infohaiti.net
Haiti Press Network: Réseau de festivals de musique ACP en Haïti
E-Karbe: Haïti accueille le projet de réseau de festivals
Gens de la Caraïbe : Haïti accueille le projet de réseau de festivals ACP
Radio Télévision Caraïbes: Haïti accueille le projet de réseau de festivals ACP
Radio Kiskeya : Haïti accueille le projet de réseau de festival ACP
Le Matin: Haïti accueille le projet de réseau de festival ACP
Le Nouvelliste : Haïti accueille bientôt le projet « Réseau de festival de musique ACP« 

Logo rencontres ACP