Archives mensuelles : juin 2012

Racine Mapou de Azor prêt pour Saut d’Eau

RacineMapouchanteursRacine Mapou de Azor est désormais prêt pour participer aux fêtes de Saut d’Eau.

Le groupe vient d’enregistrer au Real Biz studio de Ricky Juste son dernier album, Minokan Azor. Le CD sera disponible à Saut d’Eau, dès le début des fêtes, et à la même époque, sur les ondes, dans l’ensemble du pays.

Saut d’Eau est la principale fête patronale du pays où est célébrée Notre Dame du Mont Carmel, le 16 juillet. A cette occasion, le bourg de Ville Bonheur, situé à 65 km au Nord de Port-au-Prince, reçoit de nombreux visiteurs, évalués à 200 000, en provenance des départements limitrophes, de la capitale et de la diapora. Ils viennent honorer la Vierge du Mont Carmel, Vierge des Miracles, qui serait apparue là en juillet 1848, prendre un bain de chance dans la cascade ou simplement profiter de l’ambiance festive.

Azor était très attaché aux fêtes de Saut d’Eau. Chaque année, depuis sa fondation, en 1994, le groupe Racine Mapou s’y produisait pendant 5 soirs consécutifs, sur le lieu dit “frontière”, à l’entrée de Ville Bonheur. En 2011, c’est précisément le jour de la Mont Carmel qu’Azor est décédé après avoir donné son dernier spectacle.

Cette année, le groupe Racine Mapou de Azor reprend les activités à son compte. Pour la première fois depuis dix-huit ans, les fêtes se feront sans Azor, mais un hommage spécial lui sera rendu. Pour satisfaire les fanatiques, la relève sera assurée par trois chanteurs de taille: Wilbert Joseph “Kwachaf”, Nickel Jasmin et Belfort André. Tous les trois avaient l’habitude de travailler avec Racine Mapou du temps de Azor à qui, pour des occasions particulières, comme Saut d’Eau ou le Carnaval, ils servaient de relais dans le chant lead ou de support dans les choeurs. Nickel Jasmin collabore avec Racine Mapou depuis 1996, et ses deux collègues, “Kwachaf” et Belfort sont arrivés respectivement en 2005 et 2008. En l’absence du regretté Azor, leur différence et leur complémentarité sauront sans doute consoler tous les fanatiques de Racine Mapou.

Plusieurs institutions ont apporté leur contribution à l’hommage spécial rendu par Racine Mapou à l’occasion du premier anniversaire de la disparition de Azor : Ministère de la Culture / Caracoli / FOKAL / Comme il faut / Valerio Canez / Barbancourt / Caribbean T-Shirts and Plus.

Après la sortie du CD et les fêtes de Saut d’Eau, d’autres activités sont prévues jusqu’en octobre. Un hommage à Azor sera rendu par le Ministère de la Culture le 20 juillet.

Téléchargez le spot radio annonçant les activités : http://soundcloud.com/caracoli-1/spot-racine-mapou-de-azor-omaj
Photo PJ : Belfort André / Nickel Jasmin / François Fortuné “Tinonm” / Wilbert Joseph “Kwachaf”

Sur le net :
Defend.ht : Racine Mapou se prépare pour le premier Saut d’Eau sans Azor / Racine Mapou prepares for first Saut d’Eau without Azor
Haiti Libre : Racine Mapou aux fêtes de Saut d’Eau
Haiti Press Network: Le groupe Racine Mapou annonce la vente signature de son prochain album
Alterpresse : « Minokan Azor », nouvel album de Racine Mapou en hommage au tambourineur disparu, Lénor Fortuné
Roroli.com : Racine Mapou sans Azor à Saut d’Eau cette année
Radio Télévision Caraïbes : Racine Mapou rend hommage à Azor
Le Nouvelliste : Un tambour nommé Azor
Le Nouvelliste : Pour saluer la mémoire de Azor
Le Matin : La Vierge Miracle orpheline de Azor cette année
Accesskompa: Racine Mapou & Saut d’Eau holiday

Emilia Diaz Chavez au service des voix haïtiennes

Emilia Diaz ChavezEmilia Díaz Chávez est en Haïti dans le cadre du projet « Voix Ayiti » du chanteur James Germain porté par la Fondation Connaissance et liberté-FOKAL. La Chef de chœur du groupe vocal Creole Choir of Cuba (ex Desandann) offrira un atelier d’une semaine portant sur le chant choral à une vingtaine d’artistes émergents. Cette semaine de formation qui coïncide intentionnellement avec la fête de la musique se terminera par un concert gratuit le jeudi 21 juin à 6 h pm à la salle FOKAL-UNESCO.

Emilia Díaz Chávez

Née à San Luis, province de Santiago de Cuba, au sein d’une famille haïtienne, originaire de Torbeck et d’autres communes du Sud, immigrée à Cuba au début du XXème siècle. Elle a étudié la direction chorale à l’Ecole Nationale des Arts de La Havane et l’enseignement musical dans la province de Camagüey, où elle réside. Depuis 1980, elle est à la tête du Choeur professionnel de Camagüey. Elle a aussi enseigné le chant choral pendant de nombreuses années dans des écoles professionnelles.

En 1994, elle a créé le groupe vocal Desandann avec une dizaine de membres du Choeur professionnel de Camagüey qui, comme elle, sont tous descendants d’Haïtiens établis à Cuba. Avec ce groupe, aujourd’hui rebaptisé “Creole Choir of Cuba” pour des besoins promotionnels, Emilia a parcouru le monde entier des Etats-Unis à l’Australie, en passant par l’Europe. Elle a enregistré deux CD dont le dernier, “Tande la”, sur le prestigieux label Real World de Peter Gabriel (2010).

Emilia a été nominée aux Grammy Awards (catégorie Latin Jazz) dans le cadre du projet “Cuban Odyssey” de la canadienne Jane Bunnett (2004) avec laquelle elle a également collaboré pour la réalisation du CD “Embracing voices”, qui revisitait le jazz vocal avec les chanteuses de jazz Kellylee Evans, Molly Jonhson, la rapeuse cubaine Telmary et le groupe vocal Desandann.

Le projet « Voix Ayiti »

Après avoir habité le Mali où il a enregistré son dernier disque, le chanteur James Germain rentre en Haïti fin 2010 avec un double objectif : promouvoir son disque Kreol Mandingue et organiser des ateliers de chant afin de participer à l’émergence d’une nouvelle scène en Haïti. Ce que le chanteur considère comme un devoir à la jeune génération en quête de formations appropriées à leurs talents.

Le projet d’atelier baptisé « Voix Ayiti » a reçu un accueil favorable de la Fondation Connaissance et liberté –FOKAL qui, en 2011, a réalisé deux sessions avec notamment l’intervention de Emeline Michel pour une vingtaine de jeunes venus d’horizons divers, issus de plusieurs villes dont Gonaïves, Les Cayes, Léogane, Jacmel et Port-au-Prince. Dans l’objectif de consolider le travail entamé et pour mieux encadrer les participants, trois nouvelles sessions sont programmées avec le soutien de l’Institut Français dans le cadre de son programme Dispositif Caraïbes. Les participants aux ateliers de 2012 sont sélectionnés selon leur projet artistique. La première session de 2012 a été assurée par le baryton camerounais Jacques Greg Belobo en mars-avril.

Après la session dirigée par Emilia Díaz Chávez, les jeunes chanteurs retrouveront à nouveau Emeline Michel, James Germain et le pianiste Ronald Tulle en octobre-novembre pour une dernière session dédiée à la composition musicale.
(rédigé par Tamise)

Sur le net:
Association culturelle Tamise
Creole Choir of Cuba
Le Nouvelliste : James Germain et Emilia Diaz Chavez pour un festival d’amour

Lancement des activités en hommage à Lénord Fortuné « Azor » pour le premier anniversaire de sa disparition

conf presse RMA juin 2012A l’occasion du premier anniversaire du décès de Lenord Fortuné “Azor”, pour rendre hommage au samba disparu et démontrer la vitalité du groupe qui l’a accompagné pendant dix-sept ans, Racine Mapou de Azor, en collaboration avec Caracoli, programme une série d’activités entre juin et octobre 2012.

Le projet consiste d’abord, au mois de juin, dans la production d’un CD intitulé “Minokan Azor”, qui comportera 12 titres, mélant morceaux phares du groupe, nouvelles compositions et interprétations réalisées par des artistes invités: Boulot Valcourt, Brothers Posse, Gracia Delva, Joël Widmaïer.

Le lancement du CD est prévu pour la fête de Saut d’Eau, à compter du 12 juillet. Saut d’Eau est la principale fête patronale du pays, qui réunit environ 200 000 personnes venues des 9 départements et de l’étranger. Depuis plus de quinze ans, Racine Mapou de Azor y joue chaque année, pendant 5 jours consécutifs, du 12 au 16 juillet. Par la suite, au mois d’octobre, deux soirées de lancement seront programmées à Port-au-Prince (dates et lieux à définir).

Entre ces deux périodes, Racine Mapou de Azor jouera dans plusieurs villes du pays: Enfin, une vidéo est prévue pour le mois de septembre.

Le projet prévoit le pré-financement intégral des 2000 copies du CD. Celles-ci seront offertes gratuitement à la presse, aux sponsors et au public lors des différentes prestations du groupe. Au cas où le pré-financement du CD ne serait pas totalement atteint, les exemplaires non-promotionnels seront vendus au prix maximum de 100 Gourdes.

Pour rappel, le groupe Racine Mapou de Azor a été fondé le 5 mars 1994. Il a fêté ses 18 ans en 2012. La majorité des musiciens actuels sont membres fondateurs du groupe, notamment les deux frères d’Azor, François et Lemour Fortuné, mais aussi les choristes Ronine Faustin “Suze”, Rosemanie Fortuné “Claudette”, et les percussionnistes Elius Ozius “Dyepanou” et Ludner Toussaint “Roi des Lions”, qui sont toujours en service après avoir accompagné le regretté maestro sur scène, et dans les bons et les mauvais moments de l’existence.

Depuis la disparition d’Azor, survenue le 16 juillet 2011, ils ont décidé de continuer l’aventure de Racine Mapou de Azor sous la direction de François Fortuné. Le défi est de taille, mais François Fortuné “Tinonm” est content que le groupe, huit mois après le départ d’Azor, n’ait jamais cessé de jouer en Haïti et à l’étranger. “C’est le signe qu’Azor est toujours parmi nous”, déclare Tinonm, “il nous donne maintenant la force nécessaire pour commémorer son anniversaire.”

Parallèlement, Racine Mapou de Azor a renforcé son équipe avec trois chanteurs qui officient aux côtés des choristes : Nickel Jasmin, Wilbert “Kwachaf” Joseph et Belfort Pierre. Tous les trois avaient déjà l’habitude de seconder Azor durant ses prestations.
On compte aussi de nouveaux musiciens parmi lesquels Jean-Francky Fortuné, fils de Tinonm et neveu d’Azor, tout juste âgé de 25 ans,qui représente une nouvelle génération de musiciens : “La musique racine est très vieille, elle remonte à l’époque de notre indépendance”, déclare Jean- Francky,“et j’aimerais faire en sorte qu’elle soit aussi la musique de ma génération, que tous les jeunes haïtiens puissent s’y reconnaître”.

Autant dire que Racine Mapou de Azor est là pour longtemps encore !

Sur le net:
Haiti Press Network : Commémoration du premier anniversaire du décès d’Azor
Radio Télévision Caraibes : Anniversaire de la mort de Azor : activités de Racine Mapou