Archives de catégorie : 2009

Thurgot Théodat au Guatemala, dans le cadre du projet « Musica de los Afrodescendientes de la costa atlantica de Centroamérica, Républica dominicana y Haiti »

Thurgot-Roberto-Stephenson-Le saxophoniste Thurgot Théodat se trouve actuellement au Guatemala, à l’invitation du Centre Culturel d’Espagne de ce pays, pour participer à des ateliers dans le cadre du projet « Expressions musicales de la population afrodescendante de la côte atlantique d’Amérique Centrale, République Dominicaine et Haïti ».

Ces ateliers ont pour objectif de promouvoir un espace de rencontre et d’échange entre les musiciens afro-caribéens des pays impliqués dans le projet, de contribuer à la connaissance des différents genres musicaux de la Caraïbe, et de contribuer à la formation des musiciens exécutants des genres concernés.
Au Guatemala, Thurgot Théodat travaillera de concert avec les musiciens locaux et l’ethnomusicologue panaméen Leslie Raymond George. Les ateliers donneront lieu à un concert commun, vendredi 11 décembre au Centre Culturel d’Espagne au Guatemala.

Le projet « Expressions musicales de la population afrodescendante » est une initiative du réseau des Centres Culturels Espagnols. Il concerne différents pays : Costa Rica, Guatemala, Haïti, Honduras, Nicaragua et République Dominicaine. Il comprend une publication d’articles sur le sujet ainsi que plusieurs ateliers de pratique réunissant les musiciens des pays concernés.
Les objectifs de la publication sont d’identifier les expressions musicales liées directement à la diaspora africaine, de reconnaître les changements actuels intervenant au sein de ces musiques en termes de migration et de transculturation, et d’établir des relations entre les phénomènes musicaux des pays participants.
Un documentaire accompagnera la publication.
Un rencontre réunira les spécialistes impliqués pour discuter des conclusions des recherches et des suites à donner au réseau qui se sera constitué durant le déroulement du projet. La rencontre est prévue pour mars 2010 à Antigua (Guatemala).

Plus d’info :
– Thurgot Théodat : www.myspace.com/thurgottheodat
Centre Culturel d’Espagne au Guatemala/

Caracoli au Womex de Copenhague

Photo 053La quinzième édition du WOMEX – World Music Expo – s’est tenue du 28 octobre au 1er novembre à Copenhague. Après différentes villes européennes, dont Berlin, Bruxelles, ou encore Séville, c’est la capitale du Danemark qui a été choisie pour cette nouvelle édition du plus grand Salon international des Musiques du Monde.
Durant 5 jours, l’événement a réuni des milliers de professionnels : plus de 2800 délégués et 1400 compagnies, en provenance de plus de 90 pays. La plupart des corps de métier sont représentés : artistes, agents et managers, bien évidemment, mais aussi programmateurs, organisateurs de tournée, labels, distributeurs, éditeurs, institutions partenaires, journalistes spécialisés et prestataires de service divers. De jour, ces professionnels circulent autour des stands d’exposition, et se retrouvent pour des conférences sur des thèmes précis (musique digitale, propriété intellectuelle, économie de la musique, etc.), ou bien pour des projections de documentaires musicaux et des sessions de mise en réseau et de tutorat qui facilitent les rencontres et les échanges. De nuit, ils assistent aux auditions d’une soixantaine de groupes, organisées dans le magnifique édifice du Koncerthuset, le centre de concerts récemment inauguré, qui offre des installations ultramodernes, d’une qualité remarquable, conçues pour accueillir tout type de musique pour le plus grand confort du musicien et de l’auditeur.

Pour la troisième année consécutive, Haïti était présente au WOMEX, par l’intermédiaire de CARACOLI, agence représentant plusieurs groupes haïtiens bien connus : Racine Mapou de Azor, Boukman Eksperyans, Brothers Posse, Orchestre Septentrional d’Haïti, Thurgot Théodat, Ti-Coca & Wanga-Nègès.
Cette année, CARACOLI était accueillie au stand du Caribbean Export Development Agency, l’agence pour la promotion du commerce régional et des investissements des 15 pays membres du CARIFORUM. La musique ayant été désignée par cette institution comme secteur économique prioritaire, l’Agence a misé sur le WOMEX pour donner une visibilité internationale à une délégation de professionnels caribéens, incluant artistes et managers, organisateurs de festival, représentants d’association professionnelle et maisons de disque. Les pays représentés étaient les suivants : Barbade, Belize, Haïti, Jamaïque, République Dominicaine, St Kitts, Trinidad et Tobago.

La délégation a participé à la conférence où l’Union Européenne a présenté ses nouveaux programmes pour la structuration du secteur de la musique dans les pays ACP (Afrique – Caraïbe – Pacifique) et à une session de mise en réseau sur le thème des « Nouvelles opportunités dans l’Industrie de la Musique Caribéenne ». Les professionnels caribéens ont également profité de l’occasion pour se réunir autour de leur projet d’association régionale (Réseau de l’Industrie de la Musique Caribéenne – CaMINO).

Caracoli au Séminaire « L’APE CARIFORUM-UE et le développement du commerce et des investissements entre les pays membres du CARIFORUM et les RUP CARAIBE » (Martinique)

CARACOLI a été invité à travers sa directrice, Pascale Jaunay, à participer au Séminaire intitulé : « l’APE CARIFORUM-UE et le développement du commerce et des investissements entre les pays membres du CARIFORUM et les RUP Caraïbe » qui a eu lieu les 23 et 24 septembre 2009, à Fort-de-France (Martinique).

Réalisé à l’invitation du Conseil Régional de la Martinique et de Caribbean Export (l’agence pour la promotion du commerce et des investissements dans les pays du CARIFORUM), en collaboration avec la Commission Européenne, ce colloque avait pour objectif d’examiner les possibilités de commerce offertes par l’Accord de Partenariat Economique signé par l’Union Européenne et les pays de la région réunis au sein de CARIFORUM.
Un focus particulier a été mis sur l’industrie de l’audiovisuel et de la musique. La deuxième journée du séminaire a ainsi porté sur les industries culturelles. Se sont succédées diverses allocutions mettant en évidence les opportunités et défis pour le secteur des industries culturelles dans la Caraïbe, l’importance de la protection des droits d’auteur et droits voisins, les possibilités existantes de coopération en matière d’organisation d’événements entre les pays du CARIFORUM et les départements français de Guadeloupe et Martinique.

En marge du Colloque, se sont tenues des réunions de professionnels de l’audio-visuel et de la musique. Ces derniers ont décidé de constituer un réseau de l’industrie musicale caribéenne afin d’échanger des informations et des compétences, faire pression auprès des institutions nationales et régionales pour qu’elles prennent en compte l’importance de l’industrie musicale dans la région et ses potentialités en termes d’exportation. Une prochaine réunion du réseau est prévue à l’occasion du WOMEX (World Music Expo) qui aura lieu à Copenhague du 28 octobre au 1er novembre 2009. Les professionnels caribéens seront regroupés sous au stand aux couleurs de Caribbean Export.

Plus d’info:
Caribbean Export

Lancement de CaMINO, le réseau caribéen des acteurs de l’industrie musicale

Des acteurs de l’industrie musicale lancent un réseau professionnel caribéen
L’agence Caribbean Export offre son soutien pour ce groupe issu du secteur privé

L’Organisation de la Mise en réseau de l’Industrie de la Musique Caribéenne (Caribbean Music Industry Network Organization – CMINO) a vu le jour récemment, à l’occasion du Séminaire CARIFORUM-EU EPA, à la Martinique. L’Organisation se propose de déterminer les défis et les opportunités communes que connaissent les professionnels de la région et de produire des initiatives concrètes pour améliorer la viabilité économique de l’industrie de la musique.

Des représentants de 10 pays caribéens ont participé à des tables rondes pour analyser les forces et les faiblesses de l’industrie de la musique dans leur territoire. Les résultats ont été portés à l’écrit dans un document de base qui alimentera probablement un plan stratégique de développement et de promotion de l’exportation de la musique à travers la région et le monde. Les pays représentés incluaient : Antigua, Barbade, Belize, Dominique, République dominicaine, Haïti, Jamaïque, Grenade, St. Lucie et St. Vincent et les Grenadines. Les territoires français (Guadeloupe, Martinique et la Guyane Française) et Trinité et Tobago seront aussi représentés dans le futur.

L’Agence pour le Commerce Régional, Caribbean Export Développement Agency (CEDA), a placé toute sa confiance dans le Réseau qui est encore à son stade de constitution, et elle s’est engagée à travailler avec le groupe pour faire valoir, sur le marché mondial, le potentiel d’exportation de la musique caribéenne et la propriété intellectuelle qui lui est liée. « La vision que nous avons en termes d’intégration régionale et de collaboration est en fait la réalité que nous vivons déjà », a déclaré Tonika Sealy, la conseillère pour les services au CEDA.

Comme la région est divisée par l’eau, même si elle est unie par la culture, le groupe devra employer les technologies les plus à jour pour faciliter la communication et organiser des réunions virtuelles (via internet). Tout en concevant les étapes nécessaires à la consolidation de sa fondation, CMINO travaille avec des universitaires reconnus, des professionnels, des clients et un large panel d’acteurs de l’industrie pour identifier des questions d’un ordre du jour commun. Des discussions préliminaires ont touché les questions de la collecte des royalties, de la propriété intellectuelle, de la formation et l’éducation des professionnels de l’industrie dans la région, et de l’importance de faire pression sur les responsables du CARICOM/CARIFORUM pour qu’ils soutiennent les initiatives de l’industrie musicale. Des réunions informelles se sont tenues avec le Dr Keith Nurse et d’autres universitaires au sujet du partage des informations et de l’expertise pour élaborer des projets conjoints à travers la Caraïbe, visant un développement mutuel.

La question de la collecte des royalties étant inscrite en première ligne à l’ordre du jour de l’Organisation, les discussions initiales ont inclus également le Caribbean Copyright Link (CCL), au sujet du cas européen, notamment.

Les membres de l’Organisation qui ont participé à ces premières discussions étaient : Phil Phillips (Président), Howard McIntosh (Co-Président), Carlette DeLeon (Responsable de la Communication), J. Omari Harrigan (Antigua), Lyndia Rose (Jamaïque), Richard Skeete (Barbade), Angenella Young (St. Vincent et les Grenadines), George Thomas (Barbade), Livingston Nelson (Grenade), Pascale Jaunay (Haïti), Modou Diagne (Barbade), McCarthy Marie (Dominique), Steve Etienne (st. Lucie), Ivan Duran (Belize), John Francis (St. Kitts et Nevis) et Denis Ward (Guyana).

Le premier projet majeur pour CMINO est de constituer une délégation pour représenter l’industrie au WOMEX en octobre prochain. « CMINO s’appuiera sur l’expertise existante à travers la région pour s’assurer que la musique caribéenne sera représentée à cet événement », a expliqué Howard McIntosh.

Ti-Coca & Wanga-Nègès en tournée européenne

Après la signature de leur contrat avec l’agence française « Accords Croisés », le groupe « Ti-Coca & Wanga Nègès » est invité pour une tournée européenne entre le 23 juin et le 18 juillet 2009. La tournée débutera par un concert de lancement du nouveau CD « Haïti colibri » au New Morning (Paris), le mercredi 24 juin 2009.

Les dates des concerts sont les suivantes :
– 24/06 : Paris – New Morning (lancement du nouveau CD)
– 2/7 : Munich – Muffatwerk
– 3-5/7: TFF Rudolstadt
– 9/7: Berlin – Haus der Kulturen der Welt – Wasser festival
– 12/07 – Musiques et jardins : concert de clôture à Aubervilliers (banlieue parisienne)
– 16/07 : Arles – Les Suds

Le groupe « Ti-Coca & Wanga Nègès » avait déjà enregistré un CD en Europe, il y a dix ans, avec la maison de disques allemande Network Medien. Le nouveau CD inclut une grande variété de musiques qui donne à entendre toute l’étendue du répertoire du groupe. Il comporte des morceaux du groupe (Gerda, Madanm Gil, ou la contredanse composée par Allen Juste « rekwaze »), des chants vodou (Simbi dlo, Kafou tengendeng, etc.) et des interprétations de différentes époques de la musique haïtienne (Bon vizè de Dodof Legros, Benita de l’Orchestre Septentrional et une version du récent « Alanvè » de Garcia Delva et Richie). Le CD devrait être disponible en Haïti à la rentrée (dernier trimestre 2009).

Avant son départ, le groupe jouera le samedi 20 juin au Presse Café, 28 rue Rigaud, à Pétion-ville, à partir de 8hPM.

Thurgot Théodat & Badji à la Grande Halle de la Villette (Paris) dans le cadre de Kreyol Factory

Thurgot-Roberto-Stephenson-Le saxophoniste Thurgot Théodat participera au 2ème week-end de Mizik Factory, concerts de musique organisés en marge de l’exposition Kreyol Factory, qui se tient au Parc de la Villette, à Paris, jusqu’au 5 juillet.
L’exposition accueille pour la première fois soixante artistes contemporains, originaires des Caraïbes, de l’Océan Indien ou des diasporas européennes et américaines, qui livrent leur vision de la diversité des mondes créoles. En parallèle, sont présentés une vingtaine de groupes venus des Antilles françaises, de Jamaïque, d’Haïti ou encore de la Réunion.

Thurgot Théodat sera accompagné de Jean-Claude Dorvil (chant), Philippe Gonnand (basse), Jean-Mary Louissaint (percussions), Claude Py (guitare), Claude Saturne (percussions), Sega Seck (batterie). Il accueillera sur scène, en invitée spéciale, la chanteuse dominicaine Xiomara Fortuna.

Le concert aura lieu au Parc de la Villette, le vendredi 15 mai, à 8h30PM. Il sera suivi d’une prestation de RAM.

Boukman Eksperyans au Festival de jazz de Sainte Lucie

Boukman_LoloManzèLe groupe Boukman Eksperyans participera ce jeudi pour le festival de jazz de Sainte Lucie où il jouera le samedi 2 mai.

Depuis 1992, le festival de jazz de Sainte-Lucie n’a cessé de s’agrandir, pour devenir aujourd’hui un événement majeur du calendrier culturel de la Caraïbe. Pendant près d’une semaine, l’île vit au rythme des saxophones, des contrebasses et autres instruments qui interprètent un jazz élargi au pop et aux musiques du monde. Ce sont aujourd’hui des jazzmen du monde entier qui se produisent sur les différentes scènes du festival disséminées aux quatre coins de l’île. Rendez-vous dans la baie Rodney, à Soufrière, Vieux-Fort et Laborie.

Cette année, le festival accueillera par exemple Beres Hammond, Kassav, Angélique Kidjo ou encore Amy Wimehouse.

Boukman Eksperyans jouera à Fond d’Or le samedi 2 mai, avec les groupes L’Addicion, Desagreable et Sisterhood.