Archives de catégorie : 2013

Un projet éducationnel avec la bande à pied Follow Jah de Pétion-ville

Partie des musiciens et des instruments acquis dans le cadre du projetDepuis le mois d’août 2013, les musiciens de la bande à pied Follow Jah planche sur un projet éducationnel en direction du jeune public.

L’idée de départ vient du constat que les activités récréatives à l’attention des jeunes générations sont le plus souvent réalisées par les DJ, en partie faute d’alternative constituée. Encadrés par l’association Caracoli, les musiciens de Follow Jah se sont donc proposé d’élaborer un atelier autour du rara à destination du jeune public. Depuis plusieurs semaines, ils travaillent avec différents intervenants pour concevoir et construire cet atelier, où ils présentent la musique du rara traditionnel, son évolution récente dans les bandes à pied, les principaux instruments qui le composent, etc. L’atelier est conçu de telle sorte que les enfants pourront chanter, jouer et danser avec les musiciens qui ont adapté pour eux des chansons bien connues du jeune public.

Pascal Joseph, Président de la bande à pied Follow Jah déclare être fier de ce projet : « Je suis très satisfait de cette initiative, car c’est la première fois qu’un projet éducationnel est mis en œuvre par une bande à pied, soutenu qui plus est par une instance internationale. J’en profite d’ailleurs pour remercier ici la BID. J’espère que nous serons accompagnés par la suite dans notre effort de transmission auprès des jeunes générations. C’est un enjeu important pour notre culture. »

De leur côté, les musiciens Réginald Joseph et Ricardo Batraville affirment qu’ils ont eux-mêmes appris beaucoup de choses concernant le rara, notamment sous sa forme la plus traditionnelle, et qu’ils ont hâte de partager ces nouvelles connaissances avec les enfants afin de mieux faire connaître cette tradition haïtienne, reconnue par l’UNESCO comme « la première tradition native d’Haïti ».

L’atelier sera prêt dès le mois de décembre. Plusieurs restitutions publiques seront programmées au mois de janvier pour mobiliser les autorités concernées et toutes les personnes soucieuses par la sauvegarde du patrimoine et l’éducation de la jeunesse, en cette période de pré-Carnaval.

Le projet a obtenu le soutien du Programme de Développement Culturel du Centre Culturel de la Banque Interaméricaine de Développement.

Contact :
Presse / Gary Lubin : gahri@yahoo.fr / tel : +(509) 39 35 48 48
www.facebook.com/FollowJahdePetionVille
BIDCFJ

Sur le net:
Le Nouvelliste : La bande à pied Follow Jah vise le jeune public
E-Karbe : Un projet éducationnel avec la bande à pied Follow Jah de Pétion-ville
Haïti Libre : Un atelier « rara » financé par la BID

In memoriam Frantz Casséus

Marc Ribot et les élèves de Ste TrinitéDu lundi 18 au jeudi 21 novembre, le guitariste américain Marc Ribot était de visite pour la première fois en Haïti, dans le cadre du programme Frantz Casséus pour jeunes guitaristes dont il est l’initiateur, en partenariat avec l’Ecole de Musique de Sainte Trinité et Caracoli.

Depuis deux ans, le programme a formé une quarantaine de jeunes débutants à la guitare classique, sous la supervision des professeurs Valcin et Souvenance, au sein de l’Ecole de Musique Sainte Trinité, qui met à disposition du programme, ses locaux et son administration. Lors d’un mini récital organisé spécialement à l’occasion de la visite de Marc Ribot, le mardi 19 novembre, une quinzaine d’élèves de l’Ecole de Musique Sainte Trinité ont interprété plusieurs pièces dont deux de Frantz Casséus, « Nan fon bwa » et « Mèsi Bondye ».

La rencontre a aussi été l’occasion de faire le point sur le programme, ses besoins en matériel, en ressources humaines et en financement. Le modèle économique choisi jusqu’à présent est intéressant dans la mesure où ce sont en quelque sorte les propres œuvres de Frantz Casséus qui financent le programme. En effet, ami et élève de Frantz Casséus, Marc Ribot est aussi le dépositaire de ses droits d’édition : il a décidé de réinvestir en Haïti les bénéfices générés par ces œuvres qui jouissent d’une reconnaissance internationale dans le milieu de la guitare classique. De cette manière, le programme maintient aussi vivantes la mémoire de Frantz Casséus et la tradition haïtienne de la guitare classique. D’autres pistes de financement sont à l’étude, et une soirée de levée de fonds est en cours d’organisation à New York, pour le 18 juin prochain.

Un CD des œuvres de Frantz Casséus interprétées par le guitariste italien Alberto Mesirca est paru récemment chez Basta Music, et un recueil de partitions inédites de Frantz Casséus sortira en début d’année prochaine, chez les éditions Chanterelle.

Marc Ribot était accompagné des musiciens Ches Smith et Shahzad Ismaily.

Sur le net :
– discographie de Frantz Casséus chez Folkways Records : www.folkways.si.edu
– Marc Ribot : www.marcribot.com
– Alberto Mesirca, Haitian Suite / The Music of Frantz Casséus
Haiti Info Plus : In memoriam Frantz Casséus
Le Nouvelliste : En mémoire de Frantz Casséus
Le Nouvelliste : Un programme pour jeunes guitaristes
E-Karbe: Programme Frantz Casséus : Marc Ribot pour la première fois en Haïti

ATTENTION, ACTEURS CULTURELS : que pensez-vous de « Rendez-vous culture »?

Depuis mai 2013, grâce au soutien de la Fondation de France et de la Fondation Culture Création à travers le programme FIL Culture, le Groupe Medialternatif et Caracoli ont lancé un projet de production et diffusion d’informations multimédia pour une meilleure appréciation des activités culturelles en Haïti.

Chaque semaine, la rubrique « rendez-vous culture » annonce une dizaine d’événements culturels réunis sous forme d’agenda. Un événement fait ensuite l’objet d’un compte rendu rédigé par un des rédacteurs de l’équipe. L’ensemble est posté sur le site d’AlterPresse et dans les réseaux sociaux des partenaires. Agenda et compte rendu sont à leur tour adaptés pour alimenter une chronique radio qui est diffusée dans l’Ouest (Radio Kiskeya, Radio communautaire de l’Association des Paysans de Vallue), les Nippes (Radio Paillant Inter et Radio PSG), le Sud-Est (Radio Jacmel Inter et Radio Express) et la Grande Anse (Radio Imagine).

Depuis le 4 juin, 11 agendas, 10 comptes rendus critiques et 10 chroniques audio ont été produites et diffusées.

Consultez la rubrique « Rendez-vous Culture » : http://www.alterpresse.org/spip.php?rubrique54

Nous invitons donc tous les acteurs culturels à faire part de leurs critiques et leurs suggestions sur le projet, le choix des contenus véhiculés, le traitement des informations, les textes et chroniques produites ainsi que les activités couvertes ou à couvrir ou toute remarque pertinente par rapport au domaine culturel.

Les informations sur les activités culturelles doivent nous parvenir au format suivant : date / intitulé / adresse exacte / téléphone de contact / horaires / prix / éventuellement lien internet

Elles doivent arriver au plus tard le mardi midi pour diffusion hebdomadaire à partir du mercredi.

L’adresse email est la suivante : randevoukilti@medialternatif.org

logo tous

La Banque Interaméricaine de Développement (BID) soutient Caracoli et la bande à pied Follow Jah de Pétion-ville dans leurs efforts auprès de la jeunesse haïtienne

La Banque Interaméricaine de Développement (BID) a confirmé cette semaine que le projet de formation des musiciens de la bande à pied Follow Jah en vue d’interventions auprès du jeune public avait été retenu dans le cadre du Programme de développement culturel qui fait partie du Centre culturel de la BID.

Le programme du Centre culturel favorise le développement culturel en Amérique latine et dans les Caraïbes en finançant des projets et en travaillant en collaboration avec les agences d’exécution en tant que partenaire dans chaque projet.

Le projet de Caracoli et Follow Jah a été retenu parmi les 867 propositions reçues par la BID. Il fait ainsi partie des 45 projets soutenus dans 25 pays du continent.

Ce projet pilote vise à former les musiciens de la bande à pied Follow Jah de Pétion-ville en vue d’interventions auprès du jeune public. Dans les mois à venir, les musiciens recevront différents intervenants qui les aideront à formaliser leurs connaissances sur leur pratique et les adapter en vue de leur transmission au jeune public. Ils seront accompagnés pour élaborer un atelier mêlant théorie et pratique musicale autour du rara et des bandes à pied. Cet atelier sera mis en pratique avec des enfants du quartier de Berthé, où réside la bande à pied. Enfin, plusieurs séances de restitution réuniront les habitants du quartier, la presse, les autorités concernées ainsi que toutes les personnes intéressées par la sauvegarde du patrimoine et l’éducation de la jeunesse, pour rendre compte de ce travail.

A noter que le rééquipement de la bande à pied, qui fait partie intégrante du projet, a été rendu possible grâce au fonds EWA de la Communauté Française de Belgique, géré par la FOKAL.

Note de presse de la BID : http://www.iadb.org/fr/infos/communiques-de-presse/2013-08-08/programme-de-developpement-culturel-2013,10541.html

BIDCFJ

Sur le net:
Haïti Libre : La BID soutient le projet de Caracoli et Follow Jah
Le Nouvelliste : Les remous de l’actualité des samedi 17 et dimanche 18 août

Tournée Vwalye en partenariat avec l’association Tamise

affiche-vwalyeVwalye est un projet de renforcement de la production musicale haïtienne conçu par l’association Tamise. Après l’atelier de création et la réalisation d’une compilation promotionnelle, les artistes se produisent en spectacles dans une tournée organisée par Caracoli : FOKAL (vendredi 5 juillet), Alliance Française des Cayes (samedi 6 juillet), local de l’Association des Paysans de Vallue (dimanche 7 juillet), Alliance Française des Gonaïves (vendredi 19 juillet), Le Villate (dimanche 21 juillet).

« Pour cette activité du projet, Tamise va s’appuyer sur l’expertise de son partenaire principal l’association Caracoli, qui a créé le premier réseau de diffusion national. Afin de créer les opportunités maximales en répondant aux contraintes logistiques et matérielles, le spectacle (depuis la création même des morceaux) sera élaboré de manière à délivrer des productions sonorisées et acoustiques. »

Sur le net:
– Le Nouvelliste : Des capitaux frais dans le projet novateur de Vwalye
– Le Nouvelliste : Des talents d’artistes à bord du projet Vwalye
– Le Nouvelliste : Des voix liées pour Vwalye
– Le Nouvelliste : Vwalye, un autre pas dans l’industrie musicale haïtienne
– Le Nouvelliste : Des voix liées en tournée
– Le Nouvelliste : Les voix liées voguent
– Alterpresse : Vwalye, un projet de renforcement de la production musicale haïtienne

Production et diffusion d’informations multimédia pour une meilleure appréciation des activités culturelles en Haïti

Le Groupe Medialternatif et Caracoli, institutions impliquées dans la communication sociale et la promotion culturelle, lancent un programme de production et diffusion d’informations multimédia pour une meilleure appréciation des activités culturelles en Haïti.

Depuis octobre 2012, AlterPresse (agence en ligne du Groupe Médialternatif) et Caracoli produisent un agenda culturel hebdomadaire diffusé sur le site de AlterPresse www.alterpresse.org (rubrique « rendez-vous culture ») et relayé sur les médias sociaux des deux partenaires. Grâce au soutien de la Fondation de France et de la Fondation Culture Création à travers le programme FIL Culture, Médialternatif et Caracoli se proposent de compléter cet agenda par une combinaison multimédia comportant la production de comptes rendus critiques diffusés par internet et à la radio.

L’idée première est de placer les contenus culturels au cœur de l’actualité et de jeter sur la vie culturelle le regard critique qui manque et qui saurait accompagner le développement des pratiques artistiques.

La rubrique « rendez-vous culture » annonce déjà, chaque semaine, une dizaine d’événements culturels. A partir du 11 juin, elle sera complétée par des comptes rendus critiques produits par une équipe de rédacteurs polyvalents qui choisiront un événement à couvrir dans chacun des agendas hebdomadaires.Agenda et compte rendu seront à leur tour adaptés pour alimenter une chronique radio qui sera diffusée sur cinq stations de l’Ouest, des Nippes et du Sud-Est.

Le public pourra interagir en signalant des activités culturelles ou en partageant ses points de vue critiques.

Il est d’ores et déjà invité à consulter la rubrique « rendez-vous culture » d’AlterPresse et à écouter la chronique du même nom sur Radio Kiskeya, Radio Express  et Radio Jacmel Inter, Radio Paillant Inter et Radio PSG des Nippes à compter du 13 juin 2013.
logo tous

Contact : randevoukilti@medialternatif.org

Boulpik fait mouche avec Lusafrica

BoulpikJoseVenu pour la première fois en Haïti, à l’occasion des rencontres internationales des professionnels de la musique, organisées en janvier 2013 dans le cadre du projet « Réseau de Festivals ACP », le producteur José Da Silva était de nouveau à Port-au-Prince à la fin du mois de mai pour enregistrer le groupe de troubadours « Boulpik » rencontré à l’hôtel Plaza lors de son séjour précédent.
Fondé en 2004 dans le quartier de Delmas 4, Boulpik réunit six musiciens originaires de la Grande Anse, qui se produisent à la fois à Port-au-Prince et en province, dans les hôtels et pour les fêtes de toute sorte. La majorité de leur répertoire est constituée de leurs propres compositions où ils chantent avec la cadence nostalgique des troubadours, le souvenir de leur province natale,l’amour et les difficultés de la vie de tous les jours.
De son côté, à la tête du label Lusafrica depuis vingt-cinq ans,José Da Silva a produit de nombreux artistes de par le monde, à commencer par la diva capverdienne Cesaria Evora, mais aussi la célèbre Orquesta Aragon de Cuba ou encore le chanteur guadeloupéen Patrick St Eloi. Lusafrica compte aujourd’hui plus de deux cents références et plus de deux mille titres en circulation.
Séduit par l’ambiance de Boulpik, le double jeu des banjos et le timbre éraillé du chanteur Patrick Jean, José Da Silva a proposé à nos troubadours d’enregistrer un CD de treize morceaux qui, une fois mixé en France, devrait être disponible à compter du mois d’octobre 2013. Le pari est risqué à un moment donné où l’industrie du disque subit toujours les contrecoups d’une décennie de baisse qui a vu le marché mondial quasiment diminuer de moitié en valeur.
Espérons que Boulpik saura faire mouche une fois de plus !

Plus d’info : www.lusafrica.fr

Sur le net :
– Haiti Info Plus : Boulpik lance son premier disque en octobre 2013
– E-Karbe : Boulpik fait mouche avec Lusafrica

21 juin, Fête de la musique et valorisation du patrimoine musical haïtien avec Patrimoine sans frontières

PSFPour la fête de la musique, vibrez aux rythmes entraînants de la musique populaire haïtienne ! Patrimoine sans frontières organise un 21 juin virtuel, festif et coloré sur sa page Facebook. Jounen Mizik vous fera voyager aux sons du rara, des bandes à pied et du carnaval…

Tout au long de la journée, des pistes musicales, des vidéos, des textes, tous hauts en couleurs, engagés et riants, se succéderont pour célébrer la perle des Antilles et ses musiques traditionnelles.

Dans la culture haïtienne, la musique rassemble toute la population, hommes et femmes, petits et grands, de toutes origines. Depuis le séisme, Patrimoine sans frontières a donc souhaité participer à la reconstruction du pays à sa manière. En soutenant leurs pratiques musicales, l’association s’engage au cœur-même du lien social qui unit les haïtiens, pour préserver une culture infiniment porteuse de vie. Après avoir effectué une collecte d’instruments en faveur des écoles de musique du pays, Patrimoine sans frontières conduit désormais un vaste programme de soutien à ces écoles, notamment autour d’une formation à la lutherie. Ce projet de développement et de valorisation culturelle est parrainé par le chanteur et percussionniste franco-haïtien Carlton Rara.

Le 21 juin, Patrimoine sans frontières vous donne donc rendez-vous pour ce clin d’œil aux artistes haïtiens, qui ouvre l’été avec des notes pleines de soleil !

Soyez nombreux à nous suivre pour ce clin d’œil hauts en couleurs aux artistes haïtiens !

Evénement en partenariat avec CARACOLI et l’ANADEMH, association nationale des écoles de musique d’Haïti

Plus d’info:
– Patrimoine sans frontières: www.patrimsf.org / www.facebook.com/pages/Patrimoine-sans-frontieres

Sur le net:
– Alterpresse : Une journée de musique populaire virtuelle prévue le 21 juin

Hommage de l’Orchestre Septentrional d’Haïti au chanteur Michel Tassy à l’occasion de ses cinquante ans de carrière

Septent Michel TassyLe maestro Jocelyn Alce « Ti bas » de l’Orchestre Septentrional a composé un morceau en hommage au chanteur Michel Tassy à l’occasion de ses cinquante ans d’exercice au sein de l’Orchestre:

Le morceau est interprété par les chanteurs : Cubano du Skah Shah, King Kino de Phantom, Shoubou du Tabou Combo et Papito de l’Orchestre Septentrional.

Vous pouvez l’écouter et le télécharger librement au lien suivant : https://soundcloud.com/caracoli-1/orchestre-septentrional-dhaiti

Nous profitons de l’occasion pour vous rappeler que l’Orchestre fêtera cette année, au mois de juillet, ses soixante-cinq ans d’existence.