Archives de catégorie : 2014

Makaya sort la vidéo « Gwòg mwen »

« Gwòg mwen » est une composition originale de Gérard Dupervil (1933-1994), qu’il interprétait lui-même au sein du Jazz des Jeunes. Depuis lors, le titre est devenu un standard de la musique haïtienne. Makaya nous livre sa version jazzée, enregistrée sur l’album Eléments. La vidéo est réalisée par Yannick Agricole et Pascal Bellenchombre.

Thurgot Théodat au Festival îlOjazz de Guadeloupe

A VOS ARTS Thurgot Théodat se rendra en Guadeloupe le 11 décembre prochain, à l’invitation du Festival îlOjazz.

Après cinq années d’existence, faisant suite au Festival de jazz de Pointe-à-Pitre, le Festival international îlOjazz propose une édition spéciale en trois volets : rencontres professionnelles, jam et concert, qui se dérouleront du lundi 8 au samedi 13 décembre 2014.

Le saxophoniste Thurgot Théodat est ainsi invité à jouer aux côtés du pianiste cubain Abel Marcel et du percussionniste guadeloupéen Gistav Labeka pour une création produite en partenariat avec Kolimel, en ouverture de la soirée du vendredi 12 décembre. Cette soirée, baptisée îlOLive, donnera également carte blanche à Jacques-Marie Basses, maître des claviers « ka ». Elle se clôturera par un concert de Steve Coleman & the Five Elements.

A noter que Thurgot Théodat a déjà participé au Festival de jazz de Pointe-à-Pitre en 2007 avec son groupe Badji, et qu’il sera également au programme du 9ème Festival de jazz de Port-au-Prince les mercredi 21 et samedi 24 janvier 2015.

Sur le net:
– Haitiinfoplus : Thurgot Théodat au festival Ilojazz de Guadeloupe
– MagHaiti : Thurgot Théodat au festival IlOjazz de Guadeloupe !
– Haïti Libre : Thurgot Théodat au festival îlOjazz en Guadeloupe
– Haïti Libre : Thurgot Théodat at îlOjazz Festival in Guadeloupe

Patrimoine culturel, éducation culturelle, industries culturelles

Ref-cultureRéf-culture et la Fondation Emmanuel C. Paul pour le patrimoine immatériel (FECPIH) en collaboration avec le centre culturel Pyepoudre organisent, les 21 et 22 novembre 2014, les journées de réflexion sur le thème : Patrimoine culturel, éducation culturelle, industries culturelles ; axe d’un développement durable.

Trois ans après la tenue des Assises Nationales de la Culture, en juillet 2011, ces journées de réflexion feront le point et mettront en perspective les possibles en matière de protection et d’exploitation du patrimoine, d’éducation culturelle et de formation artistique et enfin, de développement des industries culturelles et créatives.

Les discussions donneront la parole successivement à des experts qui présenteront des communications dressant un état des lieux du patrimoine, de l’éducation culturelle et des industries créatives, puis aux autorités publiques, Ministères et Organismes concernés, ainsi qu’aux porteurs des initiatives privées dans les secteurs considérés. L’accent sera mis sur les actions structurantes réalisées depuis les Assises Nationales de la Culture.

La deuxième journée de rencontre réunira également un certain nombre de Ministres de la Culture des dix dernières années qui seront invités à partager leurs expériences personnelles et leurs propositions pour une meilleure continuité des actions de l’État.

Pour des raisons logistiques, les places sont limitées et la participation aux Journées de Réflexion Patrimoine culturel, éducation culturelle, industries culturelles se fait sur invitation du comité organisateur.

Sur le net:
– OIF: Haïti: journées de réflexion sur le patrimoine, l’éducation et les industries culturelles
– Haïti Libre: Patrimoine, éducation et industries culturelles
– MagHaiti : Journées de réflexion sur le thème : Patrimoine culturel…

Journée d’étude à l’UEH sur la musique du rara

Men raraDans le cadre de sa mission de promotion de la musique haïtienne, à partir du mois de novembre, avec le soutien de la FOKAL, l’association Caracoli propose une série d’activités visant à mettre la musique du rara au cœur de l’actualité culturelle haïtienne.

Le projet « Men rara » réunit différents acteurs du monde culturel haïtien pour approfondir la connaissance formelle de la musique du rara, participer à sa diffusion et produire une œuvre musicale actuelle.

Dans un premier temps, en partenariat avec le programme de Maîtrise en Histoire, Mémoire et Patrimoine / IERAH-ISERSS de l’Université d’État d’Haïti, le vendredi 5 décembre prochain, une journée d’étude réunira des ressources humaines variées autour de la question de la musique du rara sous son aspect formel. Une vingtaine de personnes-ressources, universitaires, connaisseurs, artistes, porteurs de tradition, se réuniront afin de déterminer les grands traits caractéristiques de la musique du rara sous les aspects rythmiques, mélodiques et harmoniques, les apports historiques qui leur sont constitutifs, les spécificités organologiques, les variantes régionales ainsi que les pistes de recherche à suivre. La journée sera animée par Joseph Ronald Dautruche, enseignant-chercheur à l’UEH, docteur en ethnologie et patrimoine, qui a produit plusieurs publications sur le rara.

C’est la première fois que l’Université d’Etat d’Haïti accordera, grâce à cette journée de travail, une attention particulière à la musique du rara, considérée non pas seulement comme objet de divertissement, mais aussi comme objet d’étude.

Sur le net:
– MagHaiti : Séminaire sur la musique du rara organisé par Caracoli
– Alterpresse : Un séminaire, début décembre 2014, sur la musique du rara
– Haïti Libre: Première en Haïti: la musique du rara objet d’étude à l’UEH
– Haïti Libre: First in Haiti: the music of rara object of study in UEH

Caracoli au WOMEX 2014

WOMEX Yannis PsathasPour son vingtième anniversaire, après Cardiff en 2013, le Salon International des Musiques du Monde, WOMEX, a fait escale en Espagne, à Saint Jacques de Compostelle, dans les somptueux locaux de la Cidade da Cultura, du 22 au 26 octobre. Comme à chaque édition, plusieurs milliers de professionnels de la musique, artistes, agences de représentation, diffuseurs, organisations internationales et journalistes, se sont réunis pour quelques jours d’un programme chargé, comportant rencontres professionnelles, conférences, foire, projection de films et showcases musicaux.

Pour la quatrième fois, Caracoli était présent au WOMEX pour représenter les groupes haïtiens de son catalogue et alimenter son réseau international. De nombreux contacts ont ainsi été renoués et de nouvelles perspectives ont également été esquissées pour les mois et les années à venir.

Les relations avec les professionnels internationaux permettent également de mieux comprendre la place éventuelle que les artistes haïtiens peuvent prendre sur la scène internationale, leurs atouts et leurs handicaps ainsi que les nouvelles configurations d’un marché confronté à la compétition mondiale, aux mutations techniques et à la crise financière.

Les showcases donnent enfin un aperçu des dernières tendances artistiques venues de tous les continents !

En plus de Caracoli, Haïti était représenté par le guitariste Wesli (Wesley Louissaint) établi à Montréal et le producteur belge Michael Wolteche.

Sur le net :
– Haitiinfoplus : Caracoli au WOMEX 2014