Appel à candidatures pour la formation en management culturel – Jacmel

JACMEL – 15 / 18 FÉVRIER 2022

Contexte

Le programme AROCH (Action pour le Renforcement des Organisations Culturelles Haïtiennes), mis en œuvre par la Fondation Haïti Jazz en collaboration avec l’association Caracoli et financé par l’Union européenne, vise à renforcer les organisations culturelles haïtiennes dans leurs capacités à produire des événements culturels, grâce à plusieurs dispositifs, dont les formations en gestion culturelle.

Pour l’année 2021-2022, grâce au support de l’Ambassade de Suisse en Haïti, à travers le projet de « Contribution à la formation des acteurs culturels haïtien », les formations en gestion culturelle se tiendront dans 3 villes : Jacmel, Cayes, Cap Haïtien.

Critères d’éligibilité des candidats

Le présent appel à candidatures s’adresse à des opérateurs culturels (membres d’associations culturelles, organisateurs d’événements culturels, responsables de services culturels ou animateurs culturels, etc.), qui doivent démontrer au moins deux ans d’exercice dans le secteur culturel. 

Les places sont limitées à 15 personnes par séance.

Modalités d’inscription et d’admission

Le(a) candidat(e) doit remplir le formulaire d’inscription ci-joint et l’envoyer à l’adresse contact@caracoli-haiti.com accompagné d’un CV et d’une lettre de recommandation d’une organisation culturelle reconnue, avant le mercredi 2 février 2022.

Les places reviennent en priorité aux bénéficiaires du programmes AROCH et aux organisations associées, aux professionnels recommandés par eux et par l’Ambassade de Suisse en Haïti.

Les candidats sélectionnés recevront un courrier de confirmation avec les détails de la formation.

Télécharger le formulaire d’inscription

Dates et lieu de la formation :

Du mardi 15 au vendredi 18 février 2022

Centre culturel Maurice Cadet, 80, Rue Alcius Charmant Jacmel

PROGRAMME DE LA FORMATION

La formation s’appuie principalement sur les connaissances de terrain des opérateurs, afin de développer leurs compétences et d’optimiser leurs résultats.

Trois journées et demi de formation théorique sont données, à partir d’un manuel didactique (produit dans le cadre du programme AROCH), menée par 2 intervenants locaux, sur les sujets suivants :

  • Organisation : planification, contrats et autorisations légales, logistique, régie générale, etc.
  • Gestion : budget, recherche de financement, rapport, etc.
  • Communication : publicité, promotion, relations de presse, nouvelles technologies, produits dérivés, etc.
  • Constitution de réseau : séance de réseautage avec des professionnels et responsables institutionnels locaux et nationaux (représentants du Ministère de la Culture et de la Communication, Autorités locales, institutions culturelles de référence, etc.).

Cette formation en management culturel bénéficie du support du programme AROCH financé par l’Union européenne, de l’Ambassade de Suisse en Haïti et du Centre culturel Maurice Cadet.

Rencontres des Musiques du Monde : Spécial Haïti-Bénin

Confronté aux aléas de l’actualité locale et internationale, le festival « Rencontres des Musiques du Monde » se réinvente en proposant une édition « Spécial Haïti-Bénin », du 25 janvier au 1er février 2022.

Dans un premier temps, en lieu et place de l’édition qui aurait dû se dérouler en juin 2021, le festival a réalisé une émission en ligne, intitulée “D’un toit à l’autre”. Les concerts en présentiel ont été reportés au début du mois de décembre 2021. Malheureusement, à cette date, la situation dans la capitale haïtienne n’a pas permis de garantir la réalisation des activités dans les conditions suffisantes pour les artistes, les équipes et le public. 

Le festival a donc choisi de se réinventer une fois de plus en proposant une résidence de création basée sur la rencontre des artistes Donaldzie (Haïti) et Teriba (Bénin). La résidence permet ainsi de maintenir l’esprit du festival et de la « rencontre », en croisant des artistes qui étaient initialement programmés en présentiel. Dans un moment où la vie culturelle est considérablement réduite à Port-au-Prince, elle permet également de les maintenir actifs et de leur offrir l’occasion de se concentrer sur leur création. Enfin, elle offre la possibilité de se projeter dans le futur, dans la mesure où ces créations sont des formes légères qui pourront être présentées non seulement lors de nos prochaines éditions du festival « Rencontres des Musiques du Monde » mais aussi à l’occasion de grands rendez-vous régionaux et internationaux programmés par des partenaires de notre réseau.

Le programme des activités de cette édition « Spécial Haïti-Bénin » des Rencontres des Musiques du Monde sera constitué de la sorte :

  • Résidence de création Donaldzie Théodore / Teriba du 26 au 30 janvier 2022
  • Concert à la Maison Dufort, en partenariat avec le Centre d’Art, dans le cadre de l’expostion « Vives », le samedi 29 janvier à 4PM (gratuit dans la limite des places disponibles)
  • Atelier percussion ouvert aux femmes percussionnistes avec Teriba, dans les locaux de l’Organisation Internationale de la Francophonie, Peguyville, le lundi 31 janvier (renseignements / inscription : 38 28 84 42)

Donaldzie Théodore

Jeune chanteuse et pianiste, Donaldzie Théodore  a partagé la scène avec Emeline Michel dans  un live réalisé en mars passé, à l’occasion de la journée des Droits des Femmes. 

https://lenouvelliste.com/article/219635/donaldzie-theodore-et-son-piano-une-lune-de-miel-sans-fin

Teriba

« Teriba » signifie « humilité » en yoruba. Les soeuurs « Teriba » ont été révélées par leur premier album Gan Na Ho, paru en 2006. A travers leurs créations, elles ont à cœur de valoriser le patrimoine culturel béninois, par le biais de musiques et d’instruments traditionnels, tels que le massé, le tchink ou encore le tambour bemdré. 

https://musique.rfi.fr/actu-musique/musique-africaine/20121213-trio-teriba-benin-akpe

Dialogue Culturel Binational: première activité clôturée avec succès!

San Cristobal le 9 janvier 2022 : Cinq magnifiques marionnettes portées ont été achevées lors de la résidence artistique binationale menée du 5 au 9 janvier par deux artistes d’Hispaniola – Luis Rivas, de la République dominicaine, et Louvenson Saint Juste, d’Haïti qui ont, ensemble, exploré les moyens novateurs de célébrer les Carnavals séculaires des deux pays.

Cette résidence artistique, qui a réuni un groupe de dix jeunes artistes dans le parc Radhamès de la ville dominicaine de San Cristobal, était la première activité du projet « Dialogue culturel binational / Diálogo cultural binacional »,  conçu et mis en oeuvre par la Fondation Haïti Jazz et l’association Caracoli pour renforcer la collaboration binationale dans le domaine de la culture et de la presse. Ce projet fait partie du Programme de Coopération binational Convivencia, financé par l’Union européenne pour renforcer les connaissances mutuelles et la coopération binationale entre la République d’Haïti et la République dominicaine.

Les deux artistes ont échangé leurs savoirs et leurs approches pour intégrer des matériaux recyclés dans leurs masques et costumes de Carnaval, pour un résultat haut en couleur et qui constitue également une déclaration forte sur la nécessité d’une plus grande durabilité et d’une meilleure protection des ressources environnementales des îles des Caraïbes. 

Les participants aux ateliers de création ont utilisé des sacs en plastique, des bouteilles, du verre, des textiles et du métal, et autres déchets, pour créer de magnifiques marionnettes qui seront ensuite exposées lors des défilés de Carnaval à Jacmel, en Haïti, et à Saint-Domingue, en République Dominicaine. 

Cet atelier culturel binational constitue une première expérience de cette « saison culturelle » binationale, destinée à mettre en lumière les riches héritages culturels et artistiques des deux nations et jeter des ponts par le biais de l’art, du Carnaval et d’un amour partagé pour l’île qui leur sert de foyer. Presqu’autant de femmes que d’hommes ont pris part à la confection de ces cinq magnifiques marionnettes de carnaval, chacune d’elles étant le produit d’un travail collectif entre Haïtiens et Dominicains, sous l’égide de l’artiste dominicain Luis Rivas, qui accueillait dans sa ville natale Louvenson Saint Juste artiste haïtien. 

« Encore bravo à vous tous artistes en herbe et confirmés d’avoir participé à ce projet collaboratif, car c’est surtout par ce type de projet que la compréhension mutuelle entre les citoyens de nos 2 pays peut se concrétiser » se félicitait Milena Sandler directrice de la Fondation Haïti Jazz à la clôture de l’atelier après un petit défilé de présentation. 

Ces marionnettes chatoyantes et qui font honneur au recyclage et aux talents créatifs de l’île seront portées par leurs créateurs lors des défilés carnavalesques de Jacmel (20 février) et Santo Domingo (dates).

Les événements de restitution donneront lieu en mars prochain à des rencontres professionnelles entre membres des comités de Carnaval des 2 villes, et à la projection d’un documentaire de 12 mn qui retrace les 5 jours de la résidence. 

A propos de :

 Dialogue Culturel Binational

Dans le cadre des actions de l’Union européenne visant à renforcer les connaissances mutuelles et la coopération binationale entre la République d’Haïti et la République dominicaine, le projet « Dialogue culturel binational / Diálogo cultural binacional est mis en oeuvre par la Fondation Haïti Jazz et l’association Caracoli, et a pour mission de renforcer la collaboration binationale dans le domaine de la culture et de la presse, en facilitant la compréhension mutuelle entre acteurs des deux pays. 

Formation en gestion culturelle : une opportunité pour les organisations culturelles du Cap-Haïtien, des Cayes et de Jacmel

Pour la fin de l’année 2021 et le début de 2022, Caracoli propose des formations en gestion culturelle dans trois villes du pays : Cap Haïtien, Cayes et Jacmel.

Débuté l’année dernière, le programme AROCH (Action pour le Renforcement des Organisations Culturelles Haïtiennes), mis en œuvre par la Fondation Haïti Jazz en collaboration avec l’association Caracoli, et financé par l’Union européenne, inclut des formations en gestion culturelle parmi les dispositifs visant à renforcer les organisations culturelles haïtiennes dans leurs capacités à produire des événements culturels. Les villes ciblées par AROCH sont le Cap Haïtien et Jacmel.

En parallèle, à travers le projet « Contribution à la formation des acteurs culturels haïtiens », l’ambassade de Suisse en Haïti a souhaité profiter du programme AROCH pour cofinancer les formations existantes et inclure une troisième ville : les Cayes. 

Par conséquent, dans les trois villes, 15 représentants d’organisations culturelles auront à chaque fois la possibilité de renforcer leurs connaissances sur l’organisation d’événement culturel, particulièrement sur la production, la gestion administrative et financière ainsi que sur la communication. La formation théorique sera suivie d’une séance de réseautage et de partage d’expériences avec d’autres acteurs du secteur culturel local.

La première formation aura lieu du mardi 30 novembre au vendredi 3 décembre au Cap Haïtien. La formation aux Cayes se déroulera en décembre tandis que celle de Jacmel aura lieu au mois de janvier 2022. Les demandes de renseignements et inscriptions se font uniquement par voie électronique via l’adresse de Caracoli : contact@caracoli-haiti.com

Les formations en gestion culturelle proposées par Caracoli dans les villes du Cap Haïtien, des Cayes et de Jacmel, bénéficient du soutien du programme AROCH financé par l’Union européenne, de l’ambassade de Suisse, de la compagnie Sunrise et de la Société Capoise d’Histoire et de Protection du Patrimoine.

Dans la presse :