Archives de catégorie : Orchestre Septentrional d’Haïti

Orchestre Septentrional d’Haïti : « Pi Douvan »

Pi DouvanLe Grand Orchestre Septentrional porte à la connaissance de la presse, du public en général et des mélomanes en particulier que son dernier CD, produit par Mizik Depot, vient d’être mis en marché.

Cet album est le 6ème compact-disc enregistré par l’Orchestre, et quelque chose comme son 66ème disque (tout support confondu). Avec cette nouvelle livraison, chacun va trouver son compte. Les 13 morceaux de « Pi Douvan » associent une version modernisée du rythme « boule de feu », propre à l’Orchestre, et une multitude d’autres rythmes, pachanga, bossa nova ou rythmes traditionnels haïtiens (kongo, ibo). Ils démontrent à suffisance que la spécificité de l’Orchestre est bien de pouvoir interpréter une grande diversité de styles musicaux. Ils démontrent également que la jeune génération, qui a composé la plupart des titres, reste bien imprégnée de l’idéal de l’institution Septent : la quête de l’excellence.

Chacune des treize compositions – Li Gen Dwa, Pa Fèm sa, Lanmou Etèrnèl, La Nati, Pa Kwè sa, Sonje, Pi Douvan, Chanpèt Lakay, Nwèl an Nou, Mizè Fanm, Se pa fòt nou, La Capoise ou Fou de Toi – est exécutée avec une aisance brillante par une équipe de musiciens de très haut calibre. En réalité, la force tranquille-Septentrional, est actuellement à son meilleur.
Ce nouveau CD de l’Orchestre Septentrional, « Pi Douvan », réunit tous les critères qui en font incontestablement le meilleur de sa catégorie, et certainement l’un des meilleurs albums haïtiens de musique de danse du moment. Son acquisition est un ״must״ pour chaque mélomane qui se doit d’en posséder une copie originale tant pour le cachet particulier de son contenu que pour l’élégance de sa présentation.
Amis mélomanes, rendez-vous chez tous les bons disquaires pour acquérir votre exemplaire! Et suivez l’Orchestre Septentrional dans son programme estival de fêtes champêtres : « Pi Douvan »!

Merci public intelligent d’avoir compris que soutenir l’œuvre de Septentrional, l’orchestre toujours jeune qui étonne et qui séduit, c’est contribuer à l’orientation d’une nouvelle dimension qui dénote la portée internationale de la musique haïtienne.

Oyez plutôt, et vous nous en direz tant!
SEPTENT UN JOUR, SEPTENT TOUJOURS

Fait au Cap-Haitien, le 1er août 2011
Septentrionalement vôtre,
Wilfrid Tony Hyppolite, Septentologue / Pascale Jaunay / Pierre Joachim

* * * * * * * *
Tournée d’été, fêtes champêtres 2011: « Pi Douvan » :
Vendredi 5 août : Marigot
Dimanche 7 août : Port Salut
Jeudi 11 août : Marchand-Dessalines
Vendredi 12 août : Marchand-Dessalines
Dimanche 14 août : Cayes Gele
Lundi 15 août : Ouanaminthe
Mardi 16 août : Cap Haïtien Festival
Jeudi 18 août : Cariste
Mardi 23 août : Mirebalais
Mercredi 24 août : Quartier Morin
Jeudi 25 août : St Louis du Nord
Vendredi 26 août : Port-au-Prince
Samedi 27 août : Cayes
Dimanche 28 août : Léogane
Lundi 29 août : Grande Rivière du Nord
Mardi 30 août : Pilate

Sur le net:
Le Matin: Septentrional : l’album est sur les ondes
Haïti Press Network: L’Orchestre Septentrional d’Haïti sort son dernier album : « Pi Douvan »
E-karbe: Sortie de « Pi Douvan », le nouvel album de l’Orchestre Septentrional d’Haïti

Réunion avec le comité d’administration de l’Orchestre Septentrional d’Haïti

SeptenjuinDu vendredi 17 au dimanche 19 juin, Caracoli s’est réuni avec le comité d’administration de l’Orchestre Septentrional d’Haïti, au local du Feu Vert Night Club, au Cap Haïtien, pour préparer les prochaines activités de l’Orchestre, parmi lesquelles le lancement en Haïti du nouveau CD Pi Douvan.

Chaque jour, après les répétitions, le comité d’administration s’est retrouvé pour discuter les priorités de l’Orchestre et la stratégie à mettre en place pour sa représentation en Haïti, notamment à Port-au-Prince, et sur la scène internationale.

De grands rendez-vous ont été programmés, parmi lesquels des ventes-signatures du nouvel album à travers le pays, la participation à « Musique en Folie » ou encore la représentation de l’Orchestre au Salon international du WOMEX, en octobre 2011.

Une réunion de suivi a été prévue pour le mois de juillet.

A suivre …

Plus d’info:
Orchestre Sepentrional d’Haïti
Septent sur Facebook

Septen sur tous les fronts

SeptenTribecaDriveInLe week-end de Pâques a été très chargé pour l’Orchestre Septentrional d’Haïti, actuellement en tournée aux Etats-Unis.

L’Orchestre a d’abord participé à la première mondiale du documentaire « When the drum is beating », dans le cadre du festival de film indépendant créé par Robert de Niro, Tribeca Film Festival de New York.

Une première soirée en plein air, le vendredi 22 avril, a eu lieu dans le prestigieux Battery Park de Manhattan, au pied du World Financial Center Plaza. Plusieurs centaines de personnes étaient réunies pour assister à la prestation de l’Orchestre et à la projection d’extraits du film en avant-première. Malgré le froid de cette soirée d’avril, le public a manifesté son plaisir en répondant chaleureusement aux sollicitations des chanteurs, dans une ambiance de fête, illuminée par les gadgets fluorescents offerts par les sponsors.

Deux jours plus tard, lundi 25 avril, le tapis rouge attendait l’Orchestre Septentrional pour la première mondiale de « When the drum is beating » au SVA Theater de Manhattan. L’Orchestre était au grand complet pour découvrir le film, commencé cinq ans auparavant, en 2006. Le réalisateur, Whitney Dow, a expliqué, dans son discours d’introduction, qu’il entendait montrer une image d’Haïti différente de celle que diffusent d’ordinaire les media internationaux. En suivant l’Orchestre Septentrional dans ses activités ordinaires en Haïti, il a essayé de mettre en avant les émotions des Haïtiens dans leur vie quotidienne, ponctuée depuis plus de soixante ans par la musique du plus ancien groupe haïtien. La première a attiré à nouveau un public aussi varié que nombreux, curieux de découvrir Haïti à travers l’histoire exceptionnelle de ce groupe musical qui a traversé avec bonheur six décennies d’une Histoire turbulente.

Acclamé par la presse et le public international pendant ce week-end de Pâques, l’Orchestre Septentrional n’a pas délaissé pour autant ses fanatiques haïtiens. Entre les deux soirées au Tribeca Film Festival, une délégation de musiciens s’est rendue à la cérémonie « Compas on Broadway », où l’Orchestre était nominé dans la catégorie du meilleur groupe de l’année (format complet). Si le prix a été remporté par Disip, la nomination de l’Orchestre démontre, à qui en douterait, que le doyen des groupes haïtiens est toujours de taille à rivaliser avec les formations les plus récentes !

Après cette soirée phare pour l’industrie musicale haïtienne, l’Orchestre Septentrional a animé un bal, le dimanche soir, dans le nouveau Vault Café de Elmont. Dès le lendemain matin, le staff du management de l’Orchestre, réuni à New York pour ce week-end trépidant, s’est livré à une séance d’écoute du prochain album de l’Orchestre dans les locaux du Final Mix Studio. L’album, qui comportera treize musiques, sera disponible à partir de la mi-juin 2011.
Avec ce rythme de travail, la richesse de son répertoire et la jeunesse de ses musiciens, il est sûr que la Boule de Feu sera prête à briller une fois de plus pour son soixante-troisième anniversaire !!

Caracoli à la première mondiale de « When the drum is beating », le documentaire sur Haïti et l’Orchestre Septentrional d’Haîti au festival Tribeca de New York

When the drum is beatingLa première mondiale du documentaire « When the drum is beating » (Tanbou frape), qui raconte l’histoire croisée d’Haïti et de l’Orchestre Septentrional, aura lieu au festival du film Tribeca de New York, le lundi 25 avril prochain.

Ce long métrage documentaire a été réalisé par Whitney Dow pour Two Tone Productions.

D’après le dossier de presse, le documentaire entremêle l’histoire d’Haïti et celle, exceptionnellement longue, de l’Orchestre Septentrional. Le film fait des allers et retours dans le temps, entre le passé et le présent, pour s’arrêter finalement sur les problèmes actuels auxquels le pays est confronté : brutalité du colonialisme français, révolution sanglante qui a donné leur liberté aux Haïtiens, poids écrasant de la dette extérieure, occupation américaine, avènement de la dictature brutale de François Duvalier, puis l’espoir créé par l’arrivée au pouvoir de Jean-Bertrand Aristide et le désespoir qui a suivi sa chute…

Au milieu de cette histoire de bruit et de fureur, depuis plus de six décennies, l’Orchestre Septentrional réussit l’exploit de se maintenir actif. Le documentaire, selon le dossier de presse, en rencontrant les musiciens, leur engagement, leur gaieté et leurs rêves passionnés, s’approche de ce qui fait d’Haïti l’un des pays les plus fascinants de cet hémisphère.

Le film est une co-production réalisée avec Independent Television Service (ITVS) en liaison avec la National Black Programming Consortium (NBPC) grâce au financement de Corporation for Public Broadcasting ; il est produit en collaboration avec TV Ontario, avec le soutien de Sundance Institute Documentary Film Program.

A l’occasion de la première mondiale du film, une soirée musicale animée par l’Orchestre Septentrional sera donnée le vendredi 22 avril au Tribeca Drive-In.
La première aura lieu le lundi 25 avril à 6h30PM.

Pascale Jaunay, directrice de Caracoli, sera présente pour rencontrer les professionnels de la musique intéressés par la promotion de l’Orchestre Septentrional.

Plus d’info :
When the drum is beating
Tribeca Film Festival
Interview de Whitney Dow sur le site du Tribeca film festival

Sur le net:
Le Matin : Septentional, au sommet de sa gloire !
Haiti Libre : Première mondiale du film When the drum is beating
Haïti Press Network : Haïti et Septentrional au festival Tribeca de New York
Infohaiti.net : l’Orchestre Septentrional au coeur de l’histoire d’Haïti

Orchestre Septentrional d’Haïti en tournée aux Etats-Unis et Canada en collaboration avec Mondo Mundo

ManhattanL’Orchestre Septentrional d’Haïti crée la surprise en Amérique du Nord !

L’Orchestre Septentrional d’Haïti est rentré en Haïti le mardi 13 juillet après une tournée de deux semaines aux Etats-Unis et au Canada.

Organisée conjointement par Caracoli et l’agence américaine Mondo Mundo, avec le soutien de la FOKAL et l’appui de Cosepten aux Etats-Unis, la tournée comportait un total de 9 concerts dans de prestigieux festivals américains et canadiens : Midsummer Night Swing du Lincoln Center de New York ou Festival d’été de Québec, par exemple.

Partout l’Orchestre a été très bien accueilli par le public et les professionnels. Ceux-ci, musiciens, directeurs de festival ou journalistes, étaient heureux de découvrir un groupe dont le palmarès leur semblait déjà prometteur. « Je me doutais bien que si l’Orchestre avait vécu aussi longtemps en Haïti, il ne pouvait pas être franchement mauvais ; mais il est vraiment fantastique ! », s’enthousiasme Phil Ballman, co-organisateur de la tournée.

De son côté, le public s’est montré heureusement surpris. La majorité des concerts étaient gratuits et ils se déroulaient dans une ambiance estivale, où le public venait souvent en famille. A l’exception du Festival international de Jazz de Montréal où l’audience était de toute évidence mélangée, les non Haïtiens étaient très majoritaires. Ils ont ainsi découvert une musique qu’ils ne connaissaient pas du tout pour la plupart. Mais ceux qui connaissaient l’Orchestre de nom ou pour ses prestations en Haïti n’ont pas été moins surpris. « J’ai été toujours entendu parler de l’Orchestre dans ma famille, mais je n’avais jamais eu l’occasion de le voir, et je dois dire que je ne suis pas déçu. Je m’attendais à quelque chose de vieux jeu ou démodé. La vitalité de ces jeunes musiciens a été une véritable surprise pour moi ! », raconte un jeune Montréalais d’origine haïtienne. Isabelle, résidente en Haïti de passage à Montréal, renchérit : « J’ai vraiment apprécié la qualité des musiciens. Je dois avouer que c’était beaucoup mieux que ce à quoi je m’attendais ».

L’effort de renouvellement réalisé depuis plusieurs années au sein de l’Orchestre porte donc ses fruits.

L’ensemble des partenaires de cette première tournée espère que l’expérience se renouvellera de manière régulière. Pascale Jaunay, responsable de Caracoli, conclut : « J’avais l’intuition que cela pouvait marcher, et je suis bien heureuse que cette tournée m’ait donné raison ! L’agence Mondo Mundo nous a donné une chance, ça a marché et des projets futurs ont déjà été évoqués avant même notre retour en Haïti. Mais c’est loin d’être gagné : il est plus facile de réussir une première tournée que de s’inscrire durablement sur la scène internationale. L’Orchestre a de nombreux atouts, il reste à travailler ! »

Sur le net :
Belvag: L’Orchestre Septentrional au FIJM
Haïti Press Network : Le Septentrional au Festival de jazz de Montréal
Alterpresse : L’Orchestre Septentrional au prochain Festival de jazz de Montréal
Le Nouvelliste: Le Grand Orchestre Septentrional en tournée en Amérique du Nord
Le Nouvelliste: Haïti au Festival de jazz de Montréal, une pièce à quatre temps
Haïti Press Network: Septen enflamme Montréal
– Radio Canada: Québec Love