Archives de catégorie : Racine Mapou de Azor

Racine Mapou de Azor : Echos de Georges Brassens aujourd’hui

Brassens; Echos d'aujourd'huiEn avril 2011, pour célébrer les 30 ans de la mort de Georges Brassens,sortait sur le label français Fanon, la compilation «Brassens, échos du monde».Cette compilation réunissait des versionsles plus inattendues des chansons de Brassens, interprétées dans les styles les plus variés, par des artistes venant de toutes les régions du monde : boléro japonais, folk russe, soft jazz polonais, punk belge, etc.

Ayant ainsi démontré avec un succès incontestable que les textes et les mélodies de Brassens ne connaissaient pas de frontières et que chaque artiste, à travers sa propre culture, pouvait se les approprier, Emile Omar, concepteur du projet a décidé de poursuivre cette expérience enthousiasmante avec de nouvelles versions créées et enregistrées spécialement pour le deuxième volume : « Brassens, échos d’aujourd’hui ».

Aux côtés de 15 autres artistes, de Mongolie, de Colombie, ou encore d’Angleterre, Racine Mapou de Azor a été choisi pour interpréter le « Testament » du poète sétois.

Cette rencontre improbable entre l’auteur-compositeur français et le grouperasin donne lieu à une interprétation qui est tout aussi bien une re-création : au fur et à mesure, les paroles s’adaptent au contexte créole alors que les tambours accélèrent le rythme de la balade pour finalement occuper tout l’espace sonore.

Par la même occasion, Racine Mapounous offre la première chanson d’amour du répertoire rasin. Comme le déclare François Fortuné, Tinonm, directeur du groupe : « Racine Mapou n’est pas limité dans ses thèmes, le fait que la musique soit héritée du vodou ne nous oblige pas à ne chanter que cela et nous sommes bien contents que ce projet nous ait donné l’occasion de parler d’amour ! ».

Racine Mapou joint ainsi sa voix et ses tambours aux « Echos d’aujourd’hui » pour témoigner à la fois de la vaste richesse musicale du monde actuel et de la modernité etl’intemporalité de l’œuvre de Georges Brassens.

Sur le net:
Soundcloud Caracoli
Soundcloud Fanon Records
Haïti Libre : Racine Mapou de Azor interprète Brassens
E-Karbe : Le groupe haïtien Racine Mapou de Azor participe à « Brassens, échos d’aujourd’hui »
Haïti Infoplus : Racine Mapou interprète le Testament de Brassens
Defend Ht: Georges Brassens: Echos d’aujourd’hui à travers Racine Mapou
Le Nouvelliste : « Le Testament » de Racine Mapou

Les musiques et danses traditionnelles de la Caraïbe au cœur des débats du Congrès International « Musique, Identité et Culture dans la Caraïbe »

MIC1Le Congrès International« Musique, Identité et Culture dans la Caraïbe » (MIC), organisé conjointement par le Centro Leon et l’Institut d’Etudes de la Caraïbe, tous les deux ans, réunit universitaires, acteurs et amateurs du monde de la musique afin qu’ils partagent leurs connaissances et leurs expériences autour d’un thème prédéfini.

Après le merengue, le son et la salsa, le bolero et le jazz, le cinquième Congrès, qui s’est tenu à Santiago de los Caballeros (République Dominicaine) du 12 au 15 avril 2013, a porté sur les danses et les musiques traditionnelles de la Caraïbe à l’époque de la mondialisation.

Pascale Jaunay, directrice de Caracoli, a présenté une communication autour du traitement des musiques traditionnelles haïtiennes sur la scène musicale haïtienne et des expériences spécifiques développées par l’association Caracoli, notamment avec la bande à pied Follow Jah de Pétion-ville. Elle a partagé la session avec la musicologue cubaine Maritza Puig et le guadeloupéen Jean-Fred Castry qui ont comparé la tumba francesa et le gwoka.

Pendant trois jours, plusieurs dizaines de conférenciers de plus de quinze pays ont ainsi partagé leurs connaissances et leurs interrogations sur les musiques et les danses traditionnelles à l’époque de la mondialisation, sur les échanges multilatéraux qui sont constitutifs de ces expressions, leur vigueur et l’importance des mesures de sauvegarde qui assureraient leur pleine reconnaissance.

Les soirées du Congrès ont été animées par des groupes de danse et de musique venus de toute la Caraïbe insulaire et continentale. Racine Mapou de Azor a assuré la représentation de la République d’Haïti.

Sur le net:
Centro Leon
El Caribe : El Caribe toca, canta y baila en el MIC
Listin : MIC V
Diario Libre : Folclore musical y danzario del Caribe en tiempos de globalización

Racine Mapou de Azor prêt pour Saut d’Eau

RacineMapouchanteursRacine Mapou de Azor est désormais prêt pour participer aux fêtes de Saut d’Eau.

Le groupe vient d’enregistrer au Real Biz studio de Ricky Juste son dernier album, Minokan Azor. Le CD sera disponible à Saut d’Eau, dès le début des fêtes, et à la même époque, sur les ondes, dans l’ensemble du pays.

Saut d’Eau est la principale fête patronale du pays où est célébrée Notre Dame du Mont Carmel, le 16 juillet. A cette occasion, le bourg de Ville Bonheur, situé à 65 km au Nord de Port-au-Prince, reçoit de nombreux visiteurs, évalués à 200 000, en provenance des départements limitrophes, de la capitale et de la diapora. Ils viennent honorer la Vierge du Mont Carmel, Vierge des Miracles, qui serait apparue là en juillet 1848, prendre un bain de chance dans la cascade ou simplement profiter de l’ambiance festive.

Azor était très attaché aux fêtes de Saut d’Eau. Chaque année, depuis sa fondation, en 1994, le groupe Racine Mapou s’y produisait pendant 5 soirs consécutifs, sur le lieu dit “frontière”, à l’entrée de Ville Bonheur. En 2011, c’est précisément le jour de la Mont Carmel qu’Azor est décédé après avoir donné son dernier spectacle.

Cette année, le groupe Racine Mapou de Azor reprend les activités à son compte. Pour la première fois depuis dix-huit ans, les fêtes se feront sans Azor, mais un hommage spécial lui sera rendu. Pour satisfaire les fanatiques, la relève sera assurée par trois chanteurs de taille: Wilbert Joseph “Kwachaf”, Nickel Jasmin et Belfort André. Tous les trois avaient l’habitude de travailler avec Racine Mapou du temps de Azor à qui, pour des occasions particulières, comme Saut d’Eau ou le Carnaval, ils servaient de relais dans le chant lead ou de support dans les choeurs. Nickel Jasmin collabore avec Racine Mapou depuis 1996, et ses deux collègues, “Kwachaf” et Belfort sont arrivés respectivement en 2005 et 2008. En l’absence du regretté Azor, leur différence et leur complémentarité sauront sans doute consoler tous les fanatiques de Racine Mapou.

Plusieurs institutions ont apporté leur contribution à l’hommage spécial rendu par Racine Mapou à l’occasion du premier anniversaire de la disparition de Azor : Ministère de la Culture / Caracoli / FOKAL / Comme il faut / Valerio Canez / Barbancourt / Caribbean T-Shirts and Plus.

Après la sortie du CD et les fêtes de Saut d’Eau, d’autres activités sont prévues jusqu’en octobre. Un hommage à Azor sera rendu par le Ministère de la Culture le 20 juillet.

Téléchargez le spot radio annonçant les activités : http://soundcloud.com/caracoli-1/spot-racine-mapou-de-azor-omaj
Photo PJ : Belfort André / Nickel Jasmin / François Fortuné “Tinonm” / Wilbert Joseph “Kwachaf”

Sur le net :
Defend.ht : Racine Mapou se prépare pour le premier Saut d’Eau sans Azor / Racine Mapou prepares for first Saut d’Eau without Azor
Haiti Libre : Racine Mapou aux fêtes de Saut d’Eau
Haiti Press Network: Le groupe Racine Mapou annonce la vente signature de son prochain album
Alterpresse : « Minokan Azor », nouvel album de Racine Mapou en hommage au tambourineur disparu, Lénor Fortuné
Roroli.com : Racine Mapou sans Azor à Saut d’Eau cette année
Radio Télévision Caraïbes : Racine Mapou rend hommage à Azor
Le Nouvelliste : Un tambour nommé Azor
Le Nouvelliste : Pour saluer la mémoire de Azor
Le Matin : La Vierge Miracle orpheline de Azor cette année
Accesskompa: Racine Mapou & Saut d’Eau holiday

Lancement des activités en hommage à Lénord Fortuné « Azor » pour le premier anniversaire de sa disparition

conf presse RMA juin 2012A l’occasion du premier anniversaire du décès de Lenord Fortuné “Azor”, pour rendre hommage au samba disparu et démontrer la vitalité du groupe qui l’a accompagné pendant dix-sept ans, Racine Mapou de Azor, en collaboration avec Caracoli, programme une série d’activités entre juin et octobre 2012.

Le projet consiste d’abord, au mois de juin, dans la production d’un CD intitulé “Minokan Azor”, qui comportera 12 titres, mélant morceaux phares du groupe, nouvelles compositions et interprétations réalisées par des artistes invités: Boulot Valcourt, Brothers Posse, Gracia Delva, Joël Widmaïer.

Le lancement du CD est prévu pour la fête de Saut d’Eau, à compter du 12 juillet. Saut d’Eau est la principale fête patronale du pays, qui réunit environ 200 000 personnes venues des 9 départements et de l’étranger. Depuis plus de quinze ans, Racine Mapou de Azor y joue chaque année, pendant 5 jours consécutifs, du 12 au 16 juillet. Par la suite, au mois d’octobre, deux soirées de lancement seront programmées à Port-au-Prince (dates et lieux à définir).

Entre ces deux périodes, Racine Mapou de Azor jouera dans plusieurs villes du pays: Enfin, une vidéo est prévue pour le mois de septembre.

Le projet prévoit le pré-financement intégral des 2000 copies du CD. Celles-ci seront offertes gratuitement à la presse, aux sponsors et au public lors des différentes prestations du groupe. Au cas où le pré-financement du CD ne serait pas totalement atteint, les exemplaires non-promotionnels seront vendus au prix maximum de 100 Gourdes.

Pour rappel, le groupe Racine Mapou de Azor a été fondé le 5 mars 1994. Il a fêté ses 18 ans en 2012. La majorité des musiciens actuels sont membres fondateurs du groupe, notamment les deux frères d’Azor, François et Lemour Fortuné, mais aussi les choristes Ronine Faustin “Suze”, Rosemanie Fortuné “Claudette”, et les percussionnistes Elius Ozius “Dyepanou” et Ludner Toussaint “Roi des Lions”, qui sont toujours en service après avoir accompagné le regretté maestro sur scène, et dans les bons et les mauvais moments de l’existence.

Depuis la disparition d’Azor, survenue le 16 juillet 2011, ils ont décidé de continuer l’aventure de Racine Mapou de Azor sous la direction de François Fortuné. Le défi est de taille, mais François Fortuné “Tinonm” est content que le groupe, huit mois après le départ d’Azor, n’ait jamais cessé de jouer en Haïti et à l’étranger. “C’est le signe qu’Azor est toujours parmi nous”, déclare Tinonm, “il nous donne maintenant la force nécessaire pour commémorer son anniversaire.”

Parallèlement, Racine Mapou de Azor a renforcé son équipe avec trois chanteurs qui officient aux côtés des choristes : Nickel Jasmin, Wilbert “Kwachaf” Joseph et Belfort Pierre. Tous les trois avaient déjà l’habitude de seconder Azor durant ses prestations.
On compte aussi de nouveaux musiciens parmi lesquels Jean-Francky Fortuné, fils de Tinonm et neveu d’Azor, tout juste âgé de 25 ans,qui représente une nouvelle génération de musiciens : “La musique racine est très vieille, elle remonte à l’époque de notre indépendance”, déclare Jean- Francky,“et j’aimerais faire en sorte qu’elle soit aussi la musique de ma génération, que tous les jeunes haïtiens puissent s’y reconnaître”.

Autant dire que Racine Mapou de Azor est là pour longtemps encore !

Sur le net:
Haiti Press Network : Commémoration du premier anniversaire du décès d’Azor
Radio Télévision Caraibes : Anniversaire de la mort de Azor : activités de Racine Mapou

Racine Mapou : activités en hommage à Azor à l’occasion du premier anniversaire de sa disparition

Azor hommageA l’occasion du premier anniversaire du décès de Lenord Fortune “Azor”, pour rendre hommage au samba disparu et démontrer la vitalité du groupe qui l’a accompagné pendant dix-huit ans, “Racine Mapou de Azor”, en collaboration avec Caracoli, organise une série d’activités entre juillet et octobre 2012.

Au programme :
– production d’un CD de 12 titres, comprenant morceaux phares du groupe, nouvelles compositions et interprétations réalisées par des artistes invités.
– lancement du CD à l’occasion des fêtes de Saut d’Eau du 1er au 16 juillet
– sortie d’une vidéo en septembre
– deux soirées de lancement du CD à Port-au-Prince au mois d’octobre.
A suivre …

Racine Mapou de Azor : presque vingt ans !

Racine Mapou 18me anniversaireCe lundi 5 mars 2012, Racine Mapou de Azor fêtera son dix huitième anniversaire.

Le groupe a été fondé il y a dix huit ans par des musiciens qui, pour la plupart, sont toujours en service. François Fortuné “Tinonm”, Ronine Faustin “Suze”, Lemour Fortuné, Rosemanie Fortuné “Claudette”, Elius Ozius “Dyepanou”, Luckner Toussaint “Roi des Lions”, étaient aux côtés de Azor, parmi d’autres, pour fonder le groupe baptisé Racine Mapou le 5 mars 1994. Durant plus de dix sept ans, ils ont accompagné le regretté maestro sur scène, et dans les bons et les mauvais moments de l’existence. Après la disparition de Azor, ils ont décidé de continuer l’aventure de Racine Mapou sous la direction de François Fortuné.
L’anniversaire de Racine Mapou sera célébré en privé le samedi 10 mars 2012.

Le samedi 17 mars, le groupe jouera à Côte de Fer.
D’autres projets sont en préparation pour cette année qui devrait voir la sortie d’un nouvel album.

Sur le net:
– –E-Karbe: Racine Mapou de Azor : presque vingt ans!
Le Matin : Racine Mapou fête ses 18 ans
Defend Haiti : Racine Mapou de Azor celebrates 18 years