Racine Mapou de Azor

KONICA MINOLTA DIGITAL CAMERALe groupe « Racine Mapou de Azor » a été créé en 1994 par Lénord Fortuné « Azor », chanteur et éminent tambourineur. Après avoir appartenu à des groupes de konpa (musique de danse urbaine) ou de folklore, et fait partie du célèbre « Racine Kanga » de Jacques Fortéré « Wawa », Azor fonde sa propre formation qui l’accompagnera pendant plus de dix-sept ans.

Avec chants et percussions, tambours à corde et tambourins à main, le groupe « Racine Mapou de Azor » interprète la musique vodou telle qu’elle est jouée dans les cérémonies, d’où son nom de musique rasin sèch, c’est-à-dire sans arrangements modernes ni instruments électriques (alors que l’autre tendance des musiques rasin, développées à partir du vodou, adopte volontiers les rythmes du rock et du reggae ainsi que leur instrumentation). Marquée par le battement inlassable des tambours petro, soutenus par une boîte à rythme, la voix puissante du chanteur principal, secondée par un chœur de femmes, célèbre les lwa vodou, chante l’attachement aux racines ou commente les épisodes de la vie politique et autres querelles artistiques.

Après vingt ans d’existence, plus de huit disques enregistrés, plusieurs tournées à l’étranger (dont neuf voyages au Japon) et un film documentaire (Haïti, cœur battant de Carl Lafontant), le groupe « Racine Mapou de Azor » a dû affronter la disparition de son leader charismatique en 2011. Mais tel le mapou, arbre sacré dont il porte le nom, le groupe est debout !

Azor RFI 1'The band « Racine Mapou de Azor » has been created in 1994 by Lénord Fortuné « Azor », singer and eminent drummer. After belonging to several bands of konpa (Haitian dance music) and folklore, he became part of the famous band “Racine Kanga” of Jacques Fortéré “Wawa”, and funded after that his own band, that will accompany him during more than seventeen years.

With songs and percussions, Haitian drums and tambourines, the band “Racine Mapou de Azor” plays voodoo music as it’s played during the rituals, hence its name of rasin sèch, i.e. without modern arrangements or electric instruments (while the other tendency of the rasin music likes to adopt rock and reggae rhythms and their instrumentation). Marked by the tireless beat of the petro drums, supported by the drum machine, the powerful voice of vocal lead, assisted by a women chorus, celebrates the voodoo loas, sings the attachment to the roots and comments on the episodes of the political life and others artistic quarrels.

After twenty years of existence, more than eight recordings and various tours outside of the country (between them nine trips to Japan) and a documentary (Haïti, cœur battant de Carl Lafontant), the band “Racine Mapou de Azor” had to face the death of its charismatic leader in 2011. But like the mapou, sacred tree that gives its name to the band, Racine Mapou is still standing up!

Références : Festival Musiques Métissees (2004, 2007) / Festival des pays ACP de Santo Domingo (2006) / Maison du Bèlè (2007) / Ateliers d’Ethnomusicologie de Genève (2008) / Festival MITO (2011) / Biennale de Matoury de Guyane (2013).