Archives mensuelles : juin 2010

Ti- Coca & Wanga-Nègès en Europe avec Accords Croisés

CocaZebreGrâce au travail conjoint de Caracoli et de l’agence française « Accords Croisés », les troubadours « Ti-Coca & Wanga Nègès » sont invités à se produire en tournée en Europe entre le 10 juin et le 5 juillet 2010;

Les pays visités sont les suivants :
– Suède : Festival Clandestino
– Angleterre: Festival Oye Africa
– Belgique: Salle De Roma
– Suisse: Festival des cultures du monde
– Belgique: Le Manège
– Italie: Festivale musicale del Mediterraneo

Cette tournée fait suite au lancement du CD « Haïti Colibri » qui a eu lieu en juin 2009 et dont 1500 exemplaires ont déjà été vendus. C’est le quatrième voyage en Europe que le groupe entreprend à l’invitation de l’agence Accords Croisés avec qui il a commencé à collaborer en février 2008. D’autres projets sont déjà en cours de configuration.

« Ti-Coca & Wanga Nègès » est invité au festival de Fort-de-France pour le mois de juillet 2010, et il sera en résidence en Belgique pour 6 semaines, dans le cadre de la coopération culturelle entre Haïti et Wallonie-Bruxelles International, entre la mi-août et la fin du mois de septembre 2010.

Caracoli et la Fondation Haïti Jazz lance le fonds de soutien aux professionnels de la musique

ConferencefondsdesoutienQuelques jours après le séisme du 12 janvier, Caracoli et la Fondation Haïti Jazz ont eu l’idée de concevoir un fonds de soutien destinés aux professionnels du secteur de la musique affectés par la catastrophe. En effet, l’ensemble de la profession a subi les effets du séisme : certains ont été touchés personnellement, mais tous se sont vu privés d’emploi et de ressources pendant plus de trois mois et demi si l’on considère que les activités musicales ont repris, timidement, depuis la fin du mois d’avril.

Pour alimenter le fonds de soutien, Caracoli et la Fondation Haïti Jazz ont d’abord fait appel aux professionnels basés à l’étranger ainsi qu’aux partenaires financiers qui avaient soutenu les préparatifs de la 4ème édition du festival international de jazz de Port-au-Prince. La Banque de la République d’Haïti (BRH), la Fondation Connaissance et Liberté (FOKAL), l’Ambassade des Etats-Unis et l’Ambassade d’Allemagne en Haïti ont ainsi accepté de réallouer le reliquat des fonds octroyés au festival dont la réalisation a été repoussée à 2011. De son côté, Karijazz -Caribbean Jazz Network- a pris l’initiative de produire et mettre en vente « Yenvablue », une double compilation d’artistes jazz d’origine haïtiene dont les recettes iront alimenter le fonds de soutien. Mentionnons également les dons privés locaux, Pascale Jaunay a offert ses honoraires d’attachée de presse du festival, ou Tours Haïti qui ne s’est pas fait payer sa prestation de logistique de l’édition 2010 comme ceux provenant de musiciens de l’étranger comme Marc Ribot, des États Unis ou encore de Chris Combette de la France.

Pour le moment, les sommes réunies permettent d’attribuer une pension de 150 à 200 USD pendant 3 mois à une cinquantaine de professionnels, artistes et techniciens, sélectionnés par Caracoli, la Fondation Haïti Jazz et la Fondation Connaissance et Liberté qui avait réalisé parallèlement une enquête sur l’état des lieux du secteur culturel après le séisme. Les fonds recueillis seront remis aux bénéficiaires par l’intermédiaire de la KOTELAM. Caracoli et la Fondation Haïti Jazz continuent de chercher des fonds et de réfléchir à d’autres modalités d’aide au secteur de la musique en Haïti, notamment en unissant potentiellement leurs efforts à ceux du Ministère de la Culture et de la Communication, qui de son côté est en train d’élaborer un mécanisme de soutien permanent au secteur culturel.

Sur le net :
MétropoleHaiti.com: Crétion d’un fonds de soutien pour les musiciens victimes du séïsme
Haiti Press Network: Une aide de 25 000 USD