Archives mensuelles : août 2010

Résidence du groupe Ti-Coca & Wanga-Nègès en Belgique, à l’invitation de Wallonie-Bruxelles international, en collaboration avec le Centre Culturel du Brabant Wallon et le Centre Culturel Columban de Louvranges

CocaBelgiquespan style= »font-family: Arial; font-size: small; »>Les troubadours haïtiens Ti-Coca & Wanga-Nègès se trouvent actuellement en résidence en Belgique depuis le 18 août 2010. Ils resteront jusqu’à la fin du mois de septembre, date à laquelle ils regagneront Port-au-Prince après un séjour d’un mois et demi en Wallonie, plus précisément à l’Espace de Culture « Columban », près de Louvranges, au sud de Bruxelles.

Pour l’automne 2010, la Belgique devait accueillir une grande manifestation culturelle, baptisée « Ewa Ayiti », prévue dans le cadre de l’accord de coopération qui unit Wallonie-Bruxelles International (Ministère des Relations internationales de la Communauté française de Belgique) et la République d’Haïti, avec la collaboration d’autres partenaires, parmi lesquels le Centre Culturel du Brabant Wallon (CCBW) et plusieurs opérateurs culturels belges francophones. Après le tremblement de terre du 12 janvier, le projet a été repoussé à une date ultérieure et reformulé, pour cette année, en un accompagnement des artistes haïtiens qui se traduit par une série de résidences pour un certain nombre d’entre eux, dont les 5 musiciens de Ti-Coca & Wanga-Nègès.
Cette résidence leur permet de se replacer dans un contexte de travail et de rencontres artistiques où ils peuvent rencontrer des artistes belges pour des échanges ou des créations communes, et se concentrer sur leur travail musical dans un environnement technique de qualité. Quelques prestations sont prévues dans différents festivals de la région, notamment les festivals Jyva’zik et Tempo Color, le 25 septembre prochain. Parmi les artistes rencontrés, on peut citer le danseur de hip hop, Nono Battesti de la compagnie Dessources, et sa soeur, la chanteuse Géraldine Battesti, ou encore le guitariste Karim Baggili. Parallèlement au travail artistique, certains points font l’objet d’une attention particulière, comme la sonorisation, la mise en scène des spectacles ou encore l’amélioration du matériel promotionnel, photo et vidéo, du groupe. Le renouvellement des instruments de musique est aussi à l’étude.
L’effort conjoint des différents partenaires, Wallonie Bruxelles International pour le financement, le Centre Culturel du Brabant Wallon pour l’organisation et l’Espace de Culture Columban pour l’accueil, avec la collaboration de Caracoli en Haïti, et Accords Croisés en France, offre ainsi au groupe Ti Coca & Wanga-Nègès l’occasion de se remettre en forme sur tous les points pour repartir dans de meilleures conditions, à son retour à Port-au-Prince, le 1er octobre. De nouveaux projets s’inscrivent déjà à son agenda, comme la prochaine tournée en Allemagne, prévue par Accords Croisés pour février 2011.

Plus d’info:
Centre Culturel du Brabant Wallon
Ewa Ayiti
– photo : D.R.