Archives mensuelles : novembre 2013

Un projet éducationnel avec la bande à pied Follow Jah de Pétion-ville

Partie des musiciens et des instruments acquis dans le cadre du projetDepuis le mois d’août 2013, les musiciens de la bande à pied Follow Jah planche sur un projet éducationnel en direction du jeune public.

L’idée de départ vient du constat que les activités récréatives à l’attention des jeunes générations sont le plus souvent réalisées par les DJ, en partie faute d’alternative constituée. Encadrés par l’association Caracoli, les musiciens de Follow Jah se sont donc proposé d’élaborer un atelier autour du rara à destination du jeune public. Depuis plusieurs semaines, ils travaillent avec différents intervenants pour concevoir et construire cet atelier, où ils présentent la musique du rara traditionnel, son évolution récente dans les bandes à pied, les principaux instruments qui le composent, etc. L’atelier est conçu de telle sorte que les enfants pourront chanter, jouer et danser avec les musiciens qui ont adapté pour eux des chansons bien connues du jeune public.

Pascal Joseph, Président de la bande à pied Follow Jah déclare être fier de ce projet : « Je suis très satisfait de cette initiative, car c’est la première fois qu’un projet éducationnel est mis en œuvre par une bande à pied, soutenu qui plus est par une instance internationale. J’en profite d’ailleurs pour remercier ici la BID. J’espère que nous serons accompagnés par la suite dans notre effort de transmission auprès des jeunes générations. C’est un enjeu important pour notre culture. »

De leur côté, les musiciens Réginald Joseph et Ricardo Batraville affirment qu’ils ont eux-mêmes appris beaucoup de choses concernant le rara, notamment sous sa forme la plus traditionnelle, et qu’ils ont hâte de partager ces nouvelles connaissances avec les enfants afin de mieux faire connaître cette tradition haïtienne, reconnue par l’UNESCO comme « la première tradition native d’Haïti ».

L’atelier sera prêt dès le mois de décembre. Plusieurs restitutions publiques seront programmées au mois de janvier pour mobiliser les autorités concernées et toutes les personnes soucieuses par la sauvegarde du patrimoine et l’éducation de la jeunesse, en cette période de pré-Carnaval.

Le projet a obtenu le soutien du Programme de Développement Culturel du Centre Culturel de la Banque Interaméricaine de Développement.

Contact :
Presse / Gary Lubin : gahri@yahoo.fr / tel : +(509) 39 35 48 48
www.facebook.com/FollowJahdePetionVille
BIDCFJ

Sur le net:
Le Nouvelliste : La bande à pied Follow Jah vise le jeune public
E-Karbe : Un projet éducationnel avec la bande à pied Follow Jah de Pétion-ville
Haïti Libre : Un atelier « rara » financé par la BID

In memoriam Frantz Casséus

Marc Ribot et les élèves de Ste TrinitéDu lundi 18 au jeudi 21 novembre, le guitariste américain Marc Ribot était de visite pour la première fois en Haïti, dans le cadre du programme Frantz Casséus pour jeunes guitaristes dont il est l’initiateur, en partenariat avec l’Ecole de Musique de Sainte Trinité et Caracoli.

Depuis deux ans, le programme a formé une quarantaine de jeunes débutants à la guitare classique, sous la supervision des professeurs Valcin et Souvenance, au sein de l’Ecole de Musique Sainte Trinité, qui met à disposition du programme, ses locaux et son administration. Lors d’un mini récital organisé spécialement à l’occasion de la visite de Marc Ribot, le mardi 19 novembre, une quinzaine d’élèves de l’Ecole de Musique Sainte Trinité ont interprété plusieurs pièces dont deux de Frantz Casséus, « Nan fon bwa » et « Mèsi Bondye ».

La rencontre a aussi été l’occasion de faire le point sur le programme, ses besoins en matériel, en ressources humaines et en financement. Le modèle économique choisi jusqu’à présent est intéressant dans la mesure où ce sont en quelque sorte les propres œuvres de Frantz Casséus qui financent le programme. En effet, ami et élève de Frantz Casséus, Marc Ribot est aussi le dépositaire de ses droits d’édition : il a décidé de réinvestir en Haïti les bénéfices générés par ces œuvres qui jouissent d’une reconnaissance internationale dans le milieu de la guitare classique. De cette manière, le programme maintient aussi vivantes la mémoire de Frantz Casséus et la tradition haïtienne de la guitare classique. D’autres pistes de financement sont à l’étude, et une soirée de levée de fonds est en cours d’organisation à New York, pour le 18 juin prochain.

Un CD des œuvres de Frantz Casséus interprétées par le guitariste italien Alberto Mesirca est paru récemment chez Basta Music, et un recueil de partitions inédites de Frantz Casséus sortira en début d’année prochaine, chez les éditions Chanterelle.

Marc Ribot était accompagné des musiciens Ches Smith et Shahzad Ismaily.

Sur le net :
– discographie de Frantz Casséus chez Folkways Records : www.folkways.si.edu
– Marc Ribot : www.marcribot.com
– Alberto Mesirca, Haitian Suite / The Music of Frantz Casséus
Haiti Info Plus : In memoriam Frantz Casséus
Le Nouvelliste : En mémoire de Frantz Casséus
Le Nouvelliste : Un programme pour jeunes guitaristes
E-Karbe: Programme Frantz Casséus : Marc Ribot pour la première fois en Haïti