Archives de catégorie : Rencontres des Musiques du Monde

Rencontres des Musiques du Monde – vendredi 24 juin

affiche 11x17 po quadri logosErol Josué, ambassadeur et défenseur du patrimoine immatériel haïtien, nous présente son nouveau spectacle « Kandjanhoun, une mise en valeur du répertoire Vodou Haïtien ». Le Kandjanhoun est la mise en scène d’une cérémonie Vodou qui tient compte de sa double dimension, sacrée et profane à la fois. Il embrasse la vision du monde des vodouisants : il est un moment festif où l’on célèbre la vie, tout en réglant son compte avec son quotidien.

Erol Josué est accompagné de Fla Vodou, un ensemble de femmes houndjenikon dans le Vodou haïtien. Ces cheffes de chœurs ou reines chanterelles comme on les appelle, sont les gardiennes d’un héritage ancestral : les chants sacrés du Vodou, archives vivantes de la société haïtienne et de l’histoire de l’être haïtien.

Avec le spectacle Kandjanhoun, Erol Josué et Fla Vodou chantent leurs vies, laissent parler leurs âmes et crient leur rage loin de l’exhibition et du sensationnel.

Concert FOKAL + Daniel Bernard Roumain
Vendredi 24 juin à 6hPM

Rencontres des Musiques du Monde – jeudi 23 juin

affiche 11x17 po quadri logosÉvoquez Au p’tit bonheur, et les premières notes d’accordéon annoncent l’arrivée de « J’veux du soleil », le titre emblématique qui a mis le groupe sur le devant de la scène musicale au début des années 90. Extrait du premier album Mal de vivre, vendu à plus de 100 000 exemplaires, ce titre phare est devenu au fil du temps, une sorte d’hymne à la joie, connu de toutes les générations.

Mais réduire Au p’tit bonheur à cette seule chanson serait aller un peu vite en besogne. Quiconque prend la peine d’écouter les paroles écrites et chantées par Jamel Laroussi, leader du groupe mais aussi auteur et compositeur se rend compte que le propos va bien au-delà des apparences festives.

Tournée dans les Alliances Françaises :
Lundi 20 juin à l’Alliance Française des Gonaïves
Mardi 21 juin à l’Alliance Française du Cap Haïtien
Vendredi 24 juin à l’Alliance Française de Jérémie
Samedi 25 juin à l’Alliance Française des Cayes
Lundi 27 juin à à l’Alliance Française de Jacmel

Concert Institut Français en Haïti
jeudi 23 juin à 7hPM

Rencontres des Musiques du Monde – mercredi 22 juin

affiche 11x17 po quadri logosAujourd’hui considérée comme une des artistes le plus créatives de la République Dominicaine, Xiomara Fortuna a commencé sa carrière à la fin des années 70 en composant et interprétant des chansons à caractère social. Pionnière, elle s’est intéressée particulièrement aux rythmes et aux musiques rituelles des Afro-dominicains qui ont inspiré ses créations. Enfin, elle s’est passionnée pour le jazz. Sa musique est donc le produit de ses trois tendances qu’elle associe avec un talent sans pareil qui lui vaut le nom de « La Reine de la Fusion ». Xiomara Fortuna sera accompagnée du guitariste Kike Saavedra.
Xiomara Fortuna : chant
Kiki Saavedra : guitare

Concert Institut Français en Haïti + Habib Koite
Mardi 21 juin à 7hPM

Concert FOKAL + Pierre Vaiana & Tamara Suffren
Mercredi 22 juin à 6hPM

Rencontres des Musiques du Monde – lundi 20 juin et mardi 21 juin

affiche 11x17 po quadri logosArtiste malien à la renommée internationale, Habib Koité est originaire d’une famille de griots de l’ethnie khassonké. Enfant, il apprend la guitare en autodidacte avant d’intégrer l’Institut National des Arts de Bamako où se révèle sa virtuosité. Dans la capitale, il côtoie d’autres influences musicales et fonde le groupe Bamada qui reprend des succès américains. En parallèle, il complète sa connaissance des musiques traditionnelles du Mali qu’il s’approprie dans une approche unique et très personnelle de la guitare. Il nomme sa musique « danssa-doso » en associant les noms qui désignent un rythme populaire de sa région natale et la musique des chasseurs, une des plus anciennes et plus puissantes traditions musicales maliennes. Récipiendaire du prix RFI, plus de vingt ans après, Habib Koité a réalisé de multiples tournées et autant de projets jusqu’à sortir en 2014 son dernier album, qui incarne parfaitement ce qu’est le Mali aujourd’hui : une vaste terre multiculturelle qui aspire à l’entente et à la paix.
Abdoul Wahab Berthe : basse, kamalé ngoni
Charles Auguste Coulibaly : keyboard
Habib Koite : lead vocal, guitare
Issa Kone : guitare, banjo
Mama Kone : calebasse, djembé, percussions
Mahamadou Kone : talking drums (tamani) et autres percussions

Atelier mercredi 22 juin à l’IFH de 9hAM à 12hPM

Concert FOKAL
Lundi 20 juin à 6hPM

Concert Institut Français en Haïti + Xiomara Fortuna
Mardi 21 juin à 7hPM

Rencontres des Musiques du Monde – samedi 18 juin

affiche 11x17 po quadri logosNé à l’occasion de la rencontre en Belgique du saxophoniste Pierre Vaiana et de la chanteuse Tamara Suffren, ce projet met en valeur le jazz vocal chanté en créole. Connu pour ses multiples collaborations avec l’Afrique où il s’investit en tant que créateur et pédagogue, Pierre Vaiana a arrangé le répertoire interprété par Tamara pour nous transporter dans un univers musical entre jazz créole, rythmes chaloupés, blues universel et chanson. La voix chaude et profonde de Tamara est accompagnée du saxophone à la sonorité ample de Pierre et d’un groupe composé de musiciens européen et haïtiens.
Salvatore Bonafede : piano
Emmannuel Jean Baptiste : batterie
Marc Harold Pierre : percussions
Johnson Saint Cyr : basse
Tamara Suffren : voix
Pierre Vaiana : saxophone

Atelier mardi 21 juin à la FOKAL de 10hAM à 12hPM

Concert FOKAL
Samedi 18 juin à 6hPM

Concert Institut Français en Haïti + Xiomara Fortuna
Mercredi 22 juin à 7hPM

Rencontres des Musiques du Monde – jeudi 16 et vendredi 17 juin

affiche 11x17 po quadri logosAprès avoir signé ses premières compositions à l’école, à 23 ans, Elida Almeida sort son premier album “Ora doci Ora margos” (Moments doux Moments amers) qui dépeint le vécu de la jeune femme, quand douceur et amertume l’attendaient à chaque étape de sa vie modeste. Auteur et compositeur de la majeure partie de ce premier disque, Elida chante avec une telle vérité qu’elle entraîne tous ceux qui l’écoutent avec sa voix grave, puissante et joyeuse à la fois. Elle répond aussi aux aspirations d’une jeunesse cap-verdienne qui souhaite sortir de son isolement et s’approprier le monde.
Avec cet album lumineux, baigné de mélodies folk, teintées des rythmes de l’île de Santiago (batuque, funana ou morna, etc.) et soutenues par les arrangements délicats du guitariste Hernani Almeida, Elida Almedia a remporté le Prix Découvertes RFI 2015.
Elida Almeida : chant
Hernani Almeida : guitare et direction musicale
Nelida Cruz : basse
Diego Gomes : clavier
Magik Santiago : batterie

Concert Institut Français en Haïti
Jeudi 16 juin à 7hPM

Concert FOKAL
Vendredi 17 juin à 6hPM

Les « Rencontres des musiques du monde » bénéficient du soutien du Ministère du Tourisme, de l’Organisation Internationale de la Francophonie, UNESCO, l’Ambassade des Etats-Unis, l’Ambassade de Suisse en Haïti, Wallonie-Bruxelles International, Institut Français en Haïti, la Fondation Connaissance et Liberté (FOKAL), Programme Européen pour la Culture, financé par l’Union Européenne, VDH, Air Caraïbes, réseau des Alliances françaises en Haïti, Prince Hôtel, FDPlus, le Yanvalou restaurant et Café Sélect

Rencontres des musiques du monde du 16 au 25 juin 2016

Caracoli est partenaire des Rencontres des Musiques du Monde organisées par l’association Tamise du 16 au 25 juin 2016, avec le soutien du Ministère du Tourisme, Organisation Internationale de la Francophonie, UNESCO, Wallonie-Bruxelles International, Institut Français à Paris, Ambassade des Etats-Unis en Haïti, Ambassade de Suisse en Haïti, Fondation
Connaissance et Liberté (FOKAL), Programme Européen pour la Culture financé par l’Union européenne, VDH, réseau des Alliances françaises en Haïti, Air Caraïbes, Prince Hôtel, FDPlus et Yanvalou restaurant..

flyer Rencontres 2016 7x5po

flyer Rencontres 2016 7x5po

Sur le net:
– Le Nouvelliste: Haïti rencontre les musiques du monde
– Le Nouvelliste: Elida et ses amis emballent la Focal
– RFI / Koze kilti: Rencontres des Musiques du Monde
– Le Nouvelliste: Les musiques du monde: deux fois plutôt qu’une
– Le Nouvelliste: Fête de la musique: de la fièvre à l’Institut Français
– Le National:

Élida Almeida en ouverture de Rencontres des musiques du monde


– Le National:

Habib Koité, le « noble griot du Mali »


– Le Nouvelliste: Rencontres des musiques du monde : l’apothéose du 24 juin

Rencontres des Musiques du Monde – samedi 27 juin

– atelier sur la musique du rara et des bandes à pied par Follow Jah, FOKAL, 4hpm – Entrée libre
Pour la première fois, les musiciens d’une bande à pied prennent la parole pour expliquer la musique du rara traditionnel, son évolution récente dans les bandes à pied, les principaux instruments qui la composent, etc. L’atelier est conçu de telle sorte que le public apprend, chante, joue et danse avec les musiciens, qui ont adapté pour eux des chansons bien connues du jeune public.

– concert de James Germain et invités, Kay Mizik La, 7hpm – Entrée libre

Gardy– after Follow Jah et DJ Gardy Girault, Yanvalou, 10hpm – 250 HTG
Gardy a commencé à produire en 2010, et s’est rapidement imposé comme l’un des meilleurs DJs d’Haïti jouant dans plusieurs clubs (aux côtés d’artistes comme Yves Larock, Steeve Angelo, et autres) et dans de nombreux événements internationaux. Il s’intéresse particulièrement au mélange de musique traditionnelle haïtienne (rara, konpa, rasin), avec la musique électronique (house music), créant le « raratech » et le « konpatech ».
Le label de New York Nulu Music (subdivision de Vega Records) lu a offert un contrat d’enregistrement. Ses morceaux sont disponibles sur Beatport, Traxsource et iTunes.
A Port-au-Prince, Gardy est aussi le créateur des soirées « No Passport » où son inspiration musicale puise dans les rythmes traditionnels d’Haïti, d’Afrique, d’Amérique latine, des Caraïbes, et dans la musique électronique contemporaine et rétro, aux côtés d’artistes live, tambourineurs, chanteurs et danseurs.

Atelier sur la musique du rara et des bandes à pied, réalisé à la FOKAL dans le cadre des Rencontres des Musiques du Monde organisées par l'association Tamise en collaboration avec Caracoli

Posted by Follow Jah de Pétion-ville on lundi 29 juin 2015

Les « Rencontres des musiques du monde » bénéficient du soutien du Ministère de la culture, la MINUSTAH, l’Organisation Internationale de la Francophonie, l’Ambassade de Suisse en Haïti, l’Ambassade d’Allemagne en Haïti, Wallonie-Bruxelles International, Institut Français en Haïti, la Fondation Connaissance et Liberté (FOKAL), Prince Hôtel, VDH et Air France.

Rencontres des Musiques du Monde – vendredi 26 juin

– atelier initiation au chant choral par le groupe vocal Desandann, Kay Mizik La, 10ham – sur inscription

– conférence de Michèle Pierre-Louis à la FOKAL, 4hpm – Entrée libre
Michele Pierre-LouisNée à Jérémie, Michèle Duvivier Pierre-Louis grandit à Port-au-Prince avant de partir faire ses études supérieures à Paris puis à New York, où elle obtient une maîtrise en économie. De retour en Haïti en 1976, elle se consacre au secteur de l’éducation, à l’accès à l’information et à la culture. En 1986, elle fait partie des formateurs nationaux pour la campagne d’alphabétisation Mission alpha. Elle a occupé le poste de Premier Ministre de septembre 2008 à novembre 2009, en Haïti. Présidente de la Fondation Connaissance et Liberté, qu’elle a fondée en 1995, elle coordonne des projets spéciaux liés à la reconstruction après le séisme de 2010, parmi lesquels la création du parc de Martissant. De septembre à décembre 2010, elle a été résidente à l’université Harvard au Kennedy School of Government. Michèle Pierre-Louis a obtenu plusieurs prix dont le prix Yoko Tada Foundation for Human Rights du Japon en 1993, Library of Congress  en juin 2008. Elle enseigne à l’université en Haïti et a reçu en décembre 2014, le titre honorifique de docteur honoris causa de l’Université de San Francisco.

– concert Kareyce Fotso/Trio Ivoire, FOKAL, 6hpm – Entrée libre (carte à retirer à l’avance)

Les « Rencontres des musiques du monde » bénéficient du soutien du Ministère de la culture, la MINUSTAH, l’Organisation Internationale de la Francophonie, l’Ambassade de Suisse en Haïti, l’Ambassade d’Allemagne en Haïti, Wallonie-Bruxelles International, Institut Français en Haïti, la Fondation Connaissance et Liberté (FOKAL), Prince Hôtel, VDH et Air France.

Rencontres des Musiques du Monde – jeudi 25 juin

– rencontre avec Michel De Bock, Kay Mizik La, 10ham – sur inscription

– conférence sur l’usage des musiques traditionnelles dans la création musicale contemporaine en Caraïbe par Gustav Michaud-Vignes, FOKAL, 4hpm – Entrée libre
Ecoute commentée d’enregistrements discographiques issus du fonds musique de la Médiathèque Caraïbe de Guadeloupe, mettant en lumière quelques exemples de styles musicaux traditionnels caribéens et de créations artistiques individuelles.

emeline– concert Groupe vocal Desandann/Emeline Michel, FOKAL, 6hpm – Entrée libre (carte à retirer à l’avance)
Interprète captivante, chanteuse, danseuse, compositrice et productrice accomplie, Emeline Michel est sans contredit la reine de la chanson créole. Née aux Gonaïves, après avoir résidé en France et au Canada, elle est établie aux Etats-Unis et joue partout sur les scènes des Caraïbes, en Europe, au Canada et en Afrique depuis plus de 15 ans. Elle enregistre et chante en français et créole, et ses 10 albums lui ont valu une renommée internationale.
Après avoir enregistré sous plusieurs étiquettes françaises, canadiennes et américaines, désireuse d’administrer elle‐même tous les aspects de sa carrière et de sa vision artistique,  Émeline fonde sa propre entreprise de production Cheval de Feu en 1999. Ses musiques rendent souvent hommage aux rythmes traditionnels haïtiens sur des textes poignants, quand elles s’aventurent pas à la rencontre des musiques caribéennes, africaines, brésiliennes, ou autres. Son dernier album, Quintessence, paru en 2013, extrait tout ce qu’il y a de plus raffiné chez l’artiste : sa voix, son cœur, son amour, son écriture, son talent.
Emeline Michel : chant
Yayoi Ikawa : piano
Emmanuel Jean Baptiste : batterie
Nickychrist : guitare
Johnson St- Cyr : basse