Ayiti Mizik lance le projet de « cartographie de l’industrie haïtienne de la musique »

Ayiti Mizik logo couleurlogo diversité L’ASSOCIATION AYITI MIZIK LANCE LA « CARTOGRAPHIE DE L’INDUSTRIE HAÏTIENNE DE LA MUSIQUE », AVEC LE SOUTIEN DU FONDS INTERNATIONAL POUR LA DIVERSITE CULTURELLE DE L’UNESCO
C’est la première fois qu’Haïti remporte l’appel à propositions du Fonds International pour la Diversité culturelle de l’UNESCO à travers l’association Ayiti Mizik et son projet de « cartographie de l’industrie haïtienne de la musique ».

Depuis sa fondation, en 2010, Ayiti Mizik a cherché de manière continue à entreprendre une telle étude socio-économique du secteur musical haïtien. « Ayiti Mizik a pour objet de promouvoir, développer et défendre les intérêts de l’industrie de la musique Haïtienne. Or pour bien se défendre, il faut commencer par connaître ses atouts, ses faiblesses, ses défis et surtout ses perspectives et son poids dans l’économie. » explique Milena Sandler, vice-présidente de l’association.

De plus, il a été prouvé que les pays ayant réalisé ce type d’étude socio-économique ont vu augmenter de façon significative les investissements nationaux et internationaux dans les secteurs concernés.

Le projet mené par Ayiti Mizik permettra donc au secteur musical haïtien de se doter d’une étude d’impact nécessaire à son développement. L’étude cartographique renforcera le secteur de la musique en le dotant de données chiffrées, tout en garantissant la concertation des acteurs concernés, suivant les recommandations formulées lors des Assises Nationales de la Culture de 2011. Elle pourra constituer également le point de départ pour l’élaboration d’une politique culturelle pour ce secteur, et avoir un effet incitatif et multiplicateur pour les autres secteurs culturels haïtiens.

Parallèlement à une campagne de mobilisation du secteur, une enquête de terrain, associée à des réunions de concertation et des questionnaires en ligne, sera réalisée auprès des acteurs concernés dans l’ensemble du territoire national et dans la diaspora avec le soutien de partenaires-clefs tels que le Ministère de la Culture, Le Ministère du Tourisme et des Industries créatives, le Centre de Facilitation des Investissements (du Ministère du Commerce), l’Institut Français et le réseau des Alliances Françaises en Haïti, Le Nouvelliste, ainsi que l’Ambassade de Suisse en Haïti.

Pour Pascale Jaunay, expert musique du projet : « La taille du secteur de la musique est estimée à plus d’un tiers du secteur culturel dans son ensemble et son rayonnement embrasse des expressions très diverses fortement inspirées par des savoirs traditionnels. Il génère une économie importante reposant sur un marché potentiel de plus de 10 millions de personnes auxquels s’ajoutent les 2 millions d’Haïtiens de la diaspora. Toutefois le caractère très informel de cette économie limite grandement son développement. »

L’enquête de terrain, associée à des réunions de concertation et des questionnaires en ligne, sera réalisée durant la période estivale (août-septembre) par la compagnie Ayiti Nexus.

Le projet est réalisé avec le soutien des partenaires suivants : Institut Français en Haïti, Alliances françaises en Haïti, Le Nouvelliste, Télé Métropole, RTNH

Le comité de pilotage est aussi composé de : Ministère de la Culture, Ministère du Tourisme, UNESCO Commission locale, Coopération suisse, CFI, CCIH

Pour information complémentaire / si vous souhaitez participer à l’enquête, contactez :
info@ayitimizik.ht
tel: +509/3699-2419 / +509/2813-1143.

Sur le net:
– UNESCO : Cartographie de l’industrie haïtienne de la musique
– Le Nouvelliste: Ayiti Mizik pour une cartographie de l’industrie haïtienne de la musique
– Le Nouvelliste: Pour une cartographie de l’industrie haïtienne de la musique
– Loop : « Ayiti Mizik » veut cartographier la musique haïtienne
– Signal FM: Vers une cartographie de l’industrie haïtienne de la musique
– Haiti Libre: Vers une cartographie de l’industrie haïtienne de la musique
– Le National:

Bientôt une cartographie de l’industrie haïtienne de la musique

Le guitariste Amos Coulanges en Haïti

Amos photo Reconnu comme l’un des meilleurs guitaristes de sa génération, Amos Coulanges sera en Haïti pendant le mois de juillet, pour deux concerts et un atelier à la FOKAL.
Amos Coulanges est né en 1954 à Port-au-Prince. Il s’est consacré entièrement à l’étude de la musique à partir de 1976, après avoir été salué comme la révélation du Festival de Guitare de la Martinique et avoir enregistré un premier album intitulé Musique Haïtienne pour Guitare. Il a étudié au Canada (où il est diplômé Bachelor of Art), puis dans les académies européennes : Sienne (Italie) avec Oscar Ghiglia, et Paris avec Javier Quevedo à l’Ecole Normale de Musique. Il a obtenu également un D.E.A. (Diplôme d’Études Approfondies) en musicologie en 1987, puis, en 1992, le Diplôme d’Etat de Professeur de Musique, option Guitare, qui confirme ses aptitudes pédagogiques.
Il a enseigné la musique tout en menant une carrière remarquable de concertiste à Paris, mais aussi dans le monde entier (Belgique, Canada, Cuba, Etats-Unis, Haïti, Jamaïque, Japon, Turquie).
Il a remporté le premier prix de composition au 7e Carrefour Mondial de la Guitare en 1986, puis une Médaille d’or en guitare classique au Conservatoire de Saint Germain en Laye (France), en 1989.
Passionné par toutes les expressions musicales, Amos Coulanges a également créé en 1989, le groupe vocal Shoublak, puis l’ensemble vocal Karikanzo, en 1995, afin de mener une recherche spécifique sur les polyphonies vocales de la Caraïbe. Enfin, il a composé des musiques pour le cinéma (L’Homme sur les Quais, de Raoul Peck et les documentaires de Guy Deslauriers, Passage du Milieu, Biguine, Aliker).
Ses œuvres marient avec bonheur, élégance et raffinement, les thèmes populaires d’inspiration latino-américaine et la musique savante européenne. Elles le placent dans la galerie des plus grands compositeurs pour guitare tels que F. Tarrega, H. Villa-Lobos, Léo Brouwer, M. Ponce, etc.
Dans le cadre des activités programmées pour la célébration du vingtième anniversaire de la Bibliothèque Monique Calixte, FOKAL accueillera deux concerts de Amos Coulanges les lundi 18 et lundi 25 juillet à 6hpm (entrée sur invitation à retirer à l’accueil à partir du mardi 12 juillet).
Parallèlement, un atelier de guitare classique aura lieu le jeudi 21 juillet de 10ham à 1hpm.

Plus de renseignements sur le site de la FOKAL

Sur le net:
– Haïtiinfoplus.com : FOKAL: Amos Coulanges en concert les 18 et 25 juillet
– Metropolehaiti.com : Le guitariste Amos Coulanges en concert
– Loop : Le guitariste Amos Coulanges sera en concert
– Haïti Libre : Le guitariste haïtien Amos Coulanges en concert en Haïti
– Alterpresse : Le grand guitariste haïtien Amos Coulanges séjourne à Port-au-Prince
– Le Nouvelliste : Amos Coulanges en spectacle à la FOKAL
– Le Nouvelliste / Lakay weekly : Amos Coulanges to perform in Haiti
– Le Nouvelliste : Amos Coulanges au rendez-vous avec les mélomanes
– Le Nouvelliste : Amos le Magnifique
– Alterpresse: En Haïti, un patrimoine musical à sauver : Cri d’alarme du célèbre guitariste Amos Coulanges
– Le National:

Amos Coulanges, ce colosse de la guitare classique


– Alterpresse:

Ayiti Mizik lance le projet de cartographie de l’industrie haïtienne de la musique

Ayiti Mizik logo couleurL’association Ayiti Mizik lance la première « CARTOGRAPHIE DE L’INDUSTRIE HAÏTIENNE DE LA MUSIQUE » avec le soutien de l’UNESCO. Ce projet propose au secteur musical haïtien de se doter d’une étude d’impact nécessaire à son développement.
Musicien(ne)s, chanteur(se)s, auteurs, compositeurs, ingénieurs du son, animateurs radio-télé, DJ, managers, promoteurs, agents, manutentionnaires, etc… Cette enquête vous concerne! Vos réponses à nos questions sont essentielles pour faire valoir l’importance du secteur de la musique. Faites-nous part de vos coordonnées (téléphone ou email) et vous serez contacté pour participer à l’étude.
Cette enquête de terrain, associée à des réunions de concertation et des questionnaires en ligne, sera réalisée durant la période estivale (août / septembre) auprès des acteurs du secteur de la musique dans l’ensemble du territoire national et dans la diaspora, dans le but de mesurer la dimension économique et sociale de l’industrie musicale haïtienne.
Contact: info@ayitimizik.ht / +509-2813-1143.